Aller en haut
Aller en bas
Neige

Cabaret du Lost Paradise - Forum RPG

Forum RPG fantastique - Au cœur de Paris, durant la fin du XIXe siècle, un cabaret est au centre de toutes les discussions. Lycanthropes, vampires, démons, gorgones… Des employés peu communs pour un public scandaleusement humain.

Partagez | 
 

 Billy Langevin - N°2 de la police

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Aldrick Voelsungen
Man & Wolf : I'm armed
avatar

Messages : 1785
Date d'inscription : 02/06/2012
Age : 28
Localisation : Pas si loin de vous...

MessageSujet: Billy Langevin - N°2 de la police   Mar 4 Sep - 13:03

Présentation, Lost ParadiseYogi | Karneval

Billy Langevin

« Pour vous servir »

    Surnom(s) : Le chevalier roux
    Âge (en apparence) : 20 ans
    Sexe : Masculin
    Nationalité : Française
    Orientation sexuelle : Selon la volonté du roliste
    Race : Humaine
    Métier : Policier / N°2 de la police parisienne
    Taille : 1 m 75
    Poids : 70 kg

Si j'ai toujours du chocolat sur moi ?
C'est un secret...

[X]Libre | [ ] Réservé | [ ] Pris



Personnality…

Pourquoi es-tu si sérieux ?



  • Courageux : Ses collègues l'appellent aussi "Le Chevalier Roux", pas uniquement par moquerie, mais tout simplement parce que cet idiot pense aux autres avant même de penser à lui-même, à plus forte raison dès qu'il s'agit de protéger la veuve et l'orphelin. L'injustice le révulse et en dépit de son naturel calme, c'est un homme d'action qui n'hésitera pas à monter au front pour protéger ceux qui sont en danger, quitte à se mettre dans une position délicate et peu enviable.

    Enjoué : Il y a des jours où tout va mal, peu importe ce que l'on fait et bien ces jours là et tous les autres, la meilleure arme pour lutter contre la déprime et la malchance réunies c'est tout simplement Billy! Avec une chance à faire pâlir d'envie n'importe quel joueur de poker, Billy, sait en deux coups de cuillère à pot remonter le moral de toute une équipe. Attention, cela ne signifie pas qu'il est toujours gentil -il lui arrive même d'être particulièrement sadique- mais au boulot, il est presque impossible de le défaire de son sourire.

    Perspicace : Le roux n'a pas seulement été un bon élève à l'école, il a aussi "l'instinct". Il ne suffit pas de connaitre ses classiques pour être un bon policier, il faut aussi savoir prendre des risques aux moments opportuns et ça : c'est inscrit dans sa chair. Billy "sent" aussi lorsqu'il y a "anguille sous roche" et ça le mènera sûrement loin à long terme.

    Bordélique : En comparaison avec ce qui règne sur le bureau du roux, les catacombes de Paris sont un paradis de propreté. Le jour où il a eu son propre bureau dans une pièce à part, tout le service a remercié l'administration pour cette bénédiction. Il se fait d'ailleurs régulièrement réprimander par son supérieur Aldrick parce qu'il égare des éléments voir des dossiers entiers ! Ou que la pièce est en si mauvaise état que l'on distingue à peine son corps dans l'amas d'objets entassés ci et là.

    Farfelu : Pour le plus grand plaisir de ses collègues et au plus grand damne de ses supérieurs, Billy peut avec le plus grand sérieux du monde venir attifé de tenues et/ou des accessoires les plus extravagants que la mode parisienne ait élaboré pour les hommes. Avec le temps, tout le service s'est habitué, et son goût si poussé pour le déguisement lui a plusieurs fois valu des missions d'infiltrations dans des affaires délicates.

    Bavard : Ce garçon a dû être une pie dans une autre vie! Lorsque Billy raconte une anecdote, certes il est difficile de s'ennuyer mais il est presque impossible aussi de l'empêcher de parler! C'est aussi naturel et vital pour lui que de respirer. Heureusement avec l'âge il a appris quand il est était bon de s'éclipser avant d'être viré...

Rumours…

Le bien vaincra !



    Il est l'aîné d'une fratrie de cinq frères, dont il s'est longtemps occupé jusqu'à ce que sa mère se remarie. Ainsi il a eu tôt le sens des responsabilités mais n'a jamais pu se résoudre à endosser le rôle de père, préférant de loin celui de clown dans lequel il se sent plus à l'aise.Billy fut assidu dans ses études et s'est naturellement qu'il s'est tourné vers la police. Trop bercé par les romans de cape et d'épées? Pas vraiment. Si cela l'a certes fait rêvé jadis il a depuis eut bien assez de cauchemars devenus réalité pour que ce motif soit évincé.Sa nouvelle famille - de la vieille bourgeoisie française- est très stricte et à cheval sur les bonnes manières et les mœurs. Tant que cela lui donne l'impression d'étouffer. C'est d'ailleurs en leur unique compagnie qu'il est froid et acerbe: méconnaissable.Depuis quelques temps une rumeur court dans la police qu'il connaîtrait intiment des personnes hauts placés dans le milieu de la mode, et qu'il servirait non seulement de modèle mais poserait aussi nu pour certains peintres. Enfin ce n'est qu'une rumeur...


Other…

Fréquentations… douteuses ?

Aldrick Voelsungen


Son supérieur hiérarchique, ils ne savent pas toujours comment communiquer sans se prendre en grippe mais chacun sait apprécier à sa juste valeur le travail de l'autre. Au fil du temps une confiance mutuelle et profonde est née, si bien que Billy est le seul à qui Aldrick accepte de confier son équipe, ou des renseignements plus complexes à trouver que la normale.


Baptiste Soran


Il sait qu'il est le "Joker" de la police et même s'il n'approuve pas son penchant pour la cocaïne, il aime beaucoup le taquiner, il le considère comme un petit frère. Baptise quant à lui, le voit plutôt comme un compagnon de jeu et s'amuse beaucoup de son côté désorganisé.


Valentine Lefevre


Cette fille l'impresionne, il ne sait pas comment elle fait pour toujours réussir à obtenir les informations qu'elle recherche et encore moins pour aussi bien s'entendre avec le commissaire. Il adore son style vestimentaire et ils peuvent discuter pendant des heures de choses et d'autres, sans se lasser. Son côté "avant gardiste" lui plait particulièrement. C'est beaucoup grâce à lui si elle a pu entrer si souvent au poste au début, et s'ils le peuvent ils font les 400 coups ensemble autant à l'extérieur qu'à l'intérieur du commissariat.


Gaudefroy Chaummont


Le big boss. Si tout le service l'appele "Ice", Billy est une des rares personnes qui peut se vanter de l'avoir déjà vu sourire et même d'avoir réussi l'exploit de le faire rire. Ils ont de bons rapports professionnels mais ça s'arrête là. Le préfet ayant toujours pris soin de mettre en lui et ces hommes une certaines distance. Pourtant Billy a comme le sentiment qu'il l'aime bien et sent au fond de lui qu'en dépit de sa nonchalance, c'est un homme qui veut bien faire son métier avant tout, et qui a foi en eux.


Jean Chatel


Son formateur. Pour Billy, Jean est un peu un objectif à atteindre. Il admire beaucoup son côté soigné même s'il est à l'extrême opposé de celui-ci. Il le trouve brillant et fin stratège. Le roux est heureux d'être considéré cependant sur un pied d'égalité avec lui le plus souvent en dépit du fait que Jean le voit encore parfois comme un élève et ne soit pas avare en conseils. Ce qui ne les empêchent pas de se liguer souvent pour faire des blagues douteuses à leurs chefs et de se disputer aussi.


Allan Mahyer


Un collègue et ami. Si dispute il y a entre eux, c'est pour mieux feindre qu'ils ne seront coupables de rien dans les facéties à venir. Mais ils savent aussi se montrer sérieux et se complètent plutôt bien sur le terrain. Billy affectionne particulièrement de le voir embêter avec Jean le commissaire au sujet de ses conquêtes et ne se prive pas pour s'immiscer en plus dans la conversation et renchérir. Il trouve qu'Allan a la classe lorsqu'il désamorce une bombe en un claquement de doigt et le félicite toujours joyeusement lorsqu'il y parvint, même s'il déplore de recevoir parfois un ou deux messages explosifs.


Axel Roméan


Le toubib. Il va souvent le voir parce que c'est l'un des seuls qui peut l'écouter sans broncher des heures durant. Il le trouve un peu trop renfermé et déplore que le monde entier ne réalise pas à quel point il est exceptionnel, mais d'un autre côté il se sent un peu privilégié de savoir de quoi il en retourne. Lorsqu'il doit s'infiltrer quelque part, il essaie toujours plus ou moins de lui faire croire qu'il est un citoyen lambda mais si le légiste feint de le croire les premiers temps, il sait bien que ses remarques pour améliorer son déguisement seront pertinentes, parce qu'il trouve toujours rapidement ce qui le trahit.


Léonard Maximilien de Potinger


Le "fameux" peintre de la rumeur... Tous s'accordent à dire qu'il est un brin "excentrique". Il réussit à reproduire avec justesse lumières et détails, et une fois terminées ses œuvres sont comme habitées par un souffle de vie. Leur qualité est telle, que même la photographie récemment arrivée n'arrive pas à l'égaler.


Kaito Hamazaki


Ils se sont rencontrés grâce à une petite troupe de théâtre pour laquelle Kaito avait proposé de faire quelques costumes en dépannage. Son travail a séduit le policier, venu voir la pièce, qui l’a mis en relation avec le patron du cabaret. Depuis le couturier réalise à l’occasion des vêtements pour les missions de police du rouquin, et tous deux continuent de se voir, se rendant souvent aux représentations ensemble.


Vilma Kovac


Une passante imprudente. Une entrevue brève au cours de laquelle il lui a sauvé la vie. Sans lui nul doute que le cab hors de contrôle l’aurait percutée. Mais pour Billy, ce n'était que son devoir, et après s'être assurée que la belle n'avait rien, il s'en est retourné à ses occupations en la priant de regarder avant de traverser à l'avenir. Peut-être la charrirait-il un peu s'il se revoyaient, mais comme "la mort d'une bonne action, c'est d'en parler"... Rien n'est moins sûr pour le chevalier roux.

_________________
« C'est incroyable : le nombre de mensonges qui sonnent comme une vérité
et le nombre de vérités qui sonnent comme un mensonge... »



 
Voir le profil de l'utilisateur
 

Billy Langevin - N°2 de la police

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Italian police probe Vatican bank officials
» Wouyyyyy Mouvement étudiants: Après le haut ton, c'est le bâ-ton dit la police
» Entre l'autorité jucidiaire et Police judiciaire
» Allô les Parlementaires !
» Décès « suite à un malaise » du numéro deux de la police dans le Nord-Ouest.

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Cabaret du Lost Paradise - Forum RPG :: Avant d'entrer au Lost Paradise :: Habitués :: Propositions des membres :: Civils [17/20 libres]-