Aller en haut
Aller en bas
Neige

Cabaret du Lost Paradise - Forum RPG

Forum RPG fantastique - Au cœur de Paris, durant la fin du XIXe siècle, un cabaret est au centre de toutes les discussions. Lycanthropes, vampires, démons, gorgones… Des employés peu communs pour un public scandaleusement humain.

Partagez | 
 

 June Ravenclose | Femme d'esprit [Prise]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Edward White
l Dans l'ombre du loup l BIG BOSS l
avatar

Messages : 1743
Date d'inscription : 21/12/2010
Localisation : Glande derrière son bureau au lieu de faire sa paperasse.

MessageSujet: June Ravenclose | Femme d'esprit [Prise]   Ven 14 Sep - 14:36

  • Carte d'identité
    Présentation, Lost ParadiseElisabeth von Wettin | Märchen

    June Ravenclose

    « Êtes vous sûr que ce n'est que le vent ? »

      Nom d'artiste : Lily
      Surnom(s) : Au choix du rôliste
      Âge (en apparence) : 22 ans
      Sexe : Féminin
      Nationalité : Française
      Orientation sexuelle : Hétérosexuelle
      Race : Humaine possédant le don de médium. Seule le patron et la doctoresse du cabaret sont au courant, les autres employés pensent qu'elle est une sorcière.
      Métier : Chanteuse
      Taille : 1 m 65
      Poids : 52 kg

      Libre [ ] || Réservée [ ] || Prise [X]
  • Qui suis-je ?

    « Femme d'esprit »

    Douce : C’est sans doute le trait de caractère le plus marqué chez elle. D’une gentillesse naturelle, elle ne fera pas de mal à une mouche et porte une attention particulière à tous ceux qui l’entourent. Elle aura toujours un sourire chaleureux à adresser à chacun, lui donnant un air frais et naturel qui plaît à tous les employés du Lost Paradise.

    Captivante : Lorsque June se met à chanter, difficile de ne pas être irrémédiablement attiré par son timbre de voix. Mais ce n'est pas tout. Impossible de ne pas tendre l'oreille lorsque la belle se met à raconter des histoires. Grande rêveuse, elle a toujours une anecdote ou tout autres récits fabuleux à partager. C'est également une oratrice hors paire, elle trouvera toujours les arguments pour exprimer sa manière de voir les choses, réconforter, ou disputer lorsqu'elle pense cela nécessaire.

    Anxieuse : C'est le genre de personne qui s'interroge à l'excès dès que quelque chose la tracasse. Elle est très sensible aux changements d'humeur des autres, et se persuade facilement que cela résulte d'une erreur qu'elle aurait pu commettre. Très sujette au trac, c'est une véritable boule de nerf avant chacune de ses représentations, mais, fort heureusement, toutes ses inquiétudes s'évaporent lorsqu'elle chante. Le fait qu'elle puisse à tout moment perdre pied n'aide pas à l'apaiser, mais il suffit d'engager la conversation avec elle pour qu'elle se sente plus sereine.

    Fragile : Le passé de June a été mouvementé et douloureux, ce qui ne fut pas sans séquelle. La belle est sujette à des crises d'hystérie plus ou moins fortes. Cela peut aller jusqu'à la rendre incapable de marcher, elle se retrouve alors dans un état proche de la transe, pouvant être prise de contorsions ou de tremblements, elle se met à parler une langue étrange et incompréhensible, semblant menacer le monde entier. Et c'est aussi brutalement que tout s'arrête. Elle retrouve ses esprits, mais il est rare qu'elle se souvienne de ce quelle a vécu, ce n'est qu'en observant les visages terrifiés qui l'entourent qu'elle comprend ce qui s'est passé.

    Téméraire : La demoiselle s'est fait la promesse d'aider les esprits défunts à trouver le repos. Cela l'amène souvent à jouer les détectives et à vivre des aventures hautes en couleur, mais elle fait toujours preuve de courage et affronte les obstacles avec détermination.

    «  Ce n'est pas pas parce que vous ne les voyez pas qu'ils ne vous voient pas »

    June serait la fille d'une grande famille de la noblesse française. Elle aurait grandit dans un milieu assez strict, trouvant refuge dans le chant où elle excellait.

    Son enfance n'aurait pas été très calme, ses parents s'apercevant rapidement que la demoiselle n'était pas « normale ». Elle aurait été souvent vu en train de discuter seule, ou fixant le vide sans raison. En cause, un don tout particulier qui lui permet de voir les esprits défunts.

    Sa famille l'aurait souvent réprimandée, lui faisant comprendre qu'elle ne devrait pas voir ces choses, ce qui la fit basculer dans la terreur. Effrayée par ces visions, elle aurait essayé de les dissimuler et cela n'aurait fait qu'aggraver sa nervosité et sa détresse. Cela contraignit ses parents à lui faire suivre des traitements de plus en plus forts afin de faire retrouver tous ses esprits à leur enfant.

    Malheureusement, ces prescriptions corsées auraient fait décliner la santé de la pauvre enfant jusqu'à ce qu'elle perde définitivement la tête. En proie à de violentes crises d'hystérie, elle fut placée dans un couvant. Là bas, elle aurait trouvé une oreille attentive qui lui aurait expliqué à quoi correspondait ces choses qu'elle était la seule à voir. June aurait alors décidé de les aider et se serait enfuie du monastère.

    Livrée à elle même, elle se serait débrouillée et aurait trouver un emploi grâce à sa voix magnifique. Au cours de ces années, elle aurait rencontré plusieurs personnes "hantées" à qui elle serait venue en aide, forgeant ainsi sa réputation de médium. Le bouche à oreille aurait conduit le futur patron du Lost Paradise à faire sa connaissance, mais elle aurait refusé de le suivre, préférant la douceur de son village.

    Un évènement tragique aurait fait peser sur elle de lourdes accusations, la conduisant à être poursuivie et chassée sans relâche. Sauvée par un imposant loup blanc, elle aurait réussi à le suivre, arrivant épuisée au petit matin, devant la porte d'une ancienne cabane de forestier. Elle aurait toqué et Edward lui aurait ouvert, lui proposant sa protection en échange d'un travail au cabaret.
  • Mes relations…

    « De chair et d'os, ou presque… »

    Edward White

    C'est un peu son sauveur. Elle lui est reconnaissante de l'avoir aidé et de le faire encore. Elle trouve sa présence rassurante, mais ne peut s'empêcher de se poser des questions à son sujet. Elle aimerait savoir comment il a fait pour être là au moment précis où elle était en danger. Non pas qu'elle le soupçonne d'être l'instigateur de son départ, mais comme le loup s'échine à éviter le sujet, elle a de quoi s'interroger.

    Aldrick Voelsungen

    Elle sait qu'il vient la voir régulièrement chanter et quil n'est pas indifférent à sa présence. Elle reçoit aussi souvent des fleurs de sa part, mais il est rare que le commissaire ose lui adresser la parole en face à face. En revanche, elle a remarqué qu'il n'appréciait pas Edward et essaie de savoir pourquoi à chaque fois quelle en a l’occasion, sans se douter de leurs natures respectives.

    Dolores Keller

    C'est son amie et sa confidente. Elle est l'une des rares à connaître les troubles qui l'agitent, mais Dolores a toujours un mot réconfortant à son égard. June apprécie sa fraicheur et son tempérament excentrique, riant volontiers avec elle de ses tours. Ensemble, se sont deux vraies pipelettes qui se passionnent des histoires de cœur se déroulant au cabaret.

    Alexander Garay

    Elle ne sait pas qu'il est son demi-frère. En réalité, sa mère aurait eu un aventure avec un mafieux anglais de passage, une idylle courte, mais passionnée, dont elle est le fruit et ce même homme est le père d’Alex. Elle ne l'a jamais connu et n'est pas au courant de cette histoire d'ailleurs. Cependant, elle apprécie beaucoup le barman qu'elle trouve très distrayant et discute souvent avec lui de tout et de rien. Elle lui reproche parfois d'être trop sérieux dans son travail, mais il lui renvoie la pareille en lui rappelant ses répétitions acharnées.

    Kaito Hamazaki

    Elle lui apporte quelques croquis de temps en temps et Kaito fait toujours au mieux pour satisfaire ses attentes. Il apprécie de discuter avec elle, car June est une personne plutôt douce qui ne le regarde pas comme une curiosité exotique et a un sens élevé du bon goût. Il lui arrive de lui demander son avis sur les robes qu’il donnera en offrande à Otohimé.

    Dominik Steadworthy

    C'est souvent lui qui l'accompagne au piano lors de ses numéros. Elle l'apprécie beaucoup et elle souhaite l'aider car c'est un esprit égaré. Elle tente régulièrement d'engager la conversation avec lui en essayant de comprendre ce qui le retient sur terre, mais le jeune homme rechigne à lui répondre. Pourtant elle n'abandonnera pas !

N'oubliez pas de faire glisser sur la droite pour avoir toutes les informations ~
Voir le profil de l'utilisateur https://68.media.tumblr.com/db977b65799651a608e5ac19d12de37a/tum En ligne
 

June Ravenclose | Femme d'esprit [Prise]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» "Une femme d'esprit est un diable en intrigue." [Eléonore - Emmanuelle]
» Louis de Mortemart - Lorem Ipsum
» Le coeur et l'esprit d'une femme sont des énigmes insolubles pour un mâle ## Lauréline
» Femme saoule, mon cul ! [Cruz]
» Compliments à ma femme et à ses Léopards

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Cabaret du Lost Paradise - Forum RPG :: Avant d'entrer au Lost Paradise :: Habitués :: Prédéfinis-