Aller en haut
Aller en bas
Neige

Cabaret du Lost Paradise - Forum RPG

Forum RPG fantastique - Au cœur de Paris, durant la fin du XIXe siècle, un cabaret est au centre de toutes les discussions. Lycanthropes, vampires, démons, gorgones… Des employés peu communs pour un public scandaleusement humain.

Partagez | 
 

 Baissé de rideau et regard volé [PV. Nathanaël Cartier ]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Baissé de rideau et regard volé [PV. Nathanaël Cartier ]   Mer 16 Jan - 17:50

    Des chuchotements dans la salle, des messes assez basses pour ne pas déranger, plusieurs paires d'yeux rivées sur la scène. Puis après quelques longues minutes à simplement apprécier les notes soufflées dans l'air, une révérence et des mains qui applaudissent. On salue l'artiste, on le félicite, puis le ton remonte dans la salle et les discussions se mélangent les unes avec les autres, les mots se perdant dans un brouhaha tandis que leurs sens échappent à ceux qui les reçoivent par hasard.
    La scène s'éteint, replongeant dans le silence à l'inverse de la salle, le temps que l'artiste s'écarte et qu'on prépare le prochain numéro. Le tout s'enchaine rapidement pour ne pas faire attendre les clients, une mise en scène réglée comme du papier à musique et qui pourtant surprend et éblouit chaque soir.

    Acesmé poussa un petit soupir, non pas de lassitude mais simplement pour que son corps se relâche et se détende un peu, tandis qu'il retournait en coulisse. Sa prestation s'était bien passée, sans fausses notes, et à présent il pouvait se reposer. Enfin, ce n'était pas comme s'il n'avait plus de souffle -ce serait le comble pour un sylphe, mais il était agréable de se poser un peu après un numéro. Parfois il venait observer les prestations des autres, sinon il remontait dans sa chambre, ou encore il lui arrivait de simplement faire un tour dehors histoire de s'aérer un peu. Il fallait dire que l'atmosphère était souvent étouffante les soirs de spectacle à cause du monde présent.
    Cette fois-ci, le jeune sylphe décida simplement de se poser au bar de la salle et d'observer un peu la scène à son tour. Il ne buvait pas, mais c'était l'endroit où il risquait le moins de se faire remarquer. Non pas qu'il soit agoraphobe ou quoique ce soit du genre, mais il n'avait pas spécialement envie d'être dérangé pour le moment. Les hôtes de la soirée restaient tournés vers la scène, il devrait ainsi passer inaperçu.

    Installé sur un siège, Acesmé observa un instant la scène ; une danseuse dont il avait oublié le nom faisait des acrobaties avant que deux autres ne la rejoignent dans la chorégraphie. Son regard ne tarda pas à dévier sur la salle, détaillant les clients. Certains étaient des habitués, d'autres ne se montraient qu'une fois par mois, et il y en avait des nouveaux, des timides, qui découvraient les lieux pour la première fois et ne savaient trop où se mettre. Un joyeux mélange de genre et de personnalité.
    Toutefois, sans raison particulière, le regard du sylphe fut attiré sur un client en particulier. Un homme d'une vingtaine d'année environ, plus ou moins le même âge que lui sans doute, portant une paire de lunette. Acesmé le connaissait, enfin, de vue du moins. Il le voyait souvent venir au cabaret. C'était un client discret qui se mêlait rarement aux autres, il venait toujours seul, mais qui ne perdait jamais une miette du spectacle. Le point qui attira plus particulièrement le blond était les grains de beauté sur son visage. Ça l'étonnait toujours d'en voir. Non pas que cela soit si rare que ça, mais il n'avait jamais compris pourquoi certaines personnes avaient ces points qui apparaissaient sur la peau. Mais ce n'était pas comme si c'était quelque chose de gênant. Bien placé, ça pouvait même renforcer le côté séduisant d'une personne. D'ailleurs, ce garçon-ci n'était pas d'une grande beauté mais il n'était pas désagréable à regarder non plus. Plutôt du genre banal, dans le bon sens du terme.

    Quand il eut jugé l'avoir trop regardé, après tout il était impoli de fixer les gens de la sorte, Acesmé offrit un léger sourire au garçon au cas où il l'aurait remarqué -ça lui permettait ainsi de s'excuser de l'avoir dévisagé- puis il reporta son regard sur la scène.
Nathanaël Cartier
† Prêtre Gourmand †
avatar

Messages : 958
Date d'inscription : 06/10/2012
Localisation : Au cabaret ou dans une sombre ruelle, sans doute. Ou peut-être à l'église, à vous de me trouver !

MessageSujet: Re: Baissé de rideau et regard volé [PV. Nathanaël Cartier ]   Dim 3 Fév - 2:15

Une fois n'était pas coutume, Nathanaël s'était rendu au cabaret pour passer la soirée. Il y venait presque tous les soirs, ou du moins, les soirs où ses occupations un peu particulières ne l'en empêchaient pas. C'était vraiment ironique quand on y pensait...il tuait des créatures en tout genre presque tous les soirs et il ignorait tout de la véritable nature du personnel du cabaret. Nul ne saut ce qu'il adviendrait s'il découvrait la vérité...Enfin, pour l'heure, il ne se doutait de rien et profitait pleinement du spectacle. Il avait d'ailleurs été là pour applaudir Auster, le mignon petit chanteur à la voix d'ange. Il l'avait applaudi et suivi du regard lorsqu'il s'était installé au bar. Le prêtre, lui, se trouvait à sa table habituelle et profitait à présent du prochain numéro. Jusqu'à sentir un regard sur lui. Il tourna la tête et croisa le regard du chanteur qui venait de quitter la scène. Il hallucinait ou ce dernier était en train de le fixer ?

Il devait se faire des idées ! Pourquoi ce garçon le regarderait-il ? Nathanaël ne put s'empêcher de rougir légèrement, se sentant plutôt embarrassé par ce regard. Toutefois, le chanteur finit par lui adresser un petit sourire avant de détourner le regard, s'étant probablement rendu compte de l'impolitesse de son geste. Enfin, Nathanaël n'était pas du genre à s'offusquer pour si peu et puis, lui aussi fixait parfois les gens sans s'en rendre compte. Après quelques minutes d'hésitation, il décida de se lever pour s'asseoir au bar, à côté d'Auster, puisqu'il ne le connaissait que sous son nom de scène. Il commanda un verre de vin rouge et puis, il se tourna vers le blond, un sourire aux lèvres.

"Bonsoir. Très belle prestation, comme toujours !"

Le jeune homme n'avait pas souvent l'occasion de s'entretenir avec les artistes, alors il voulait en profiter. Et puis, il aimait beaucoup la voix du blondinet et tenait à le lui faire savoir. Il but une gorgée de sa boisson qu'on venait de lui servir avant de finalement tendre la main au jeune homme à côté de lui.

"Nathanaël Cartier, enchanté ! Je viens souvent ici, mais je suppose que vous l'avez déjà remarqué..."

Une nouvelle fois, ses joues se colorèrent de rouge. Il était parfaitement conscient de l'étrangeté de la situation. Après tout, il était dans un lieu que beaucoup pensaient être un lieu de débauche...et un prêtre en ces lieux...ça n'avait rien de commun. Enfin, peu de gens savaient qui il était vraiment car il allait de soi qu'il ne pénétrait pas dans cet endroit vêtu de ses habits de prêtre. Il ressemblait à Monsieur Tout-le-monde.

"Hum...ça peut paraître un peu déplacé, mais...pourquoi me regardiez-vous de la sorte ? Je...j'ai quelque chose sur le visage ?"

Il ne croyait pas si bien dire...enfin, il n'allait pas non plus se vexer ou quoique ce soit, il était tout simplement curieux.

"J'aime beaucoup cet endroit...Tous les artistes sont vraiment talentueux et il règne ici une atmosphère unique et chaleureuse...Vous n'êtes pas d'accord ?"

Pourtant, la première fois qu'il avait franchi ces portes, ça avait été dans un but tout autre que celui de se divertir...il avait entendu certaines rumeurs concernant le cabaret, des rumeurs qui, selon lui, s'étaient avérées infondées.

_________________


Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Baissé de rideau et regard volé [PV. Nathanaël Cartier ]   Mar 26 Mar - 17:47

    Quelque part, Acesmé aurait voulu dire qu'il avait été surpris de voir le jeune homme s'avancer vers lui... mais en vérité, ça ne l'étonnait pas plus que ça. Quand un artiste était hors de scène, il n'était pas rare qu'il soit abordé, ne serait ce que pour recevoir des félicitations. Les gens semblaient se sentir important aussi quand il parlait à l'un d'eux, comme des privilégiés qui savaient réellement apprécier ce qu'ils voyaient et qui pouvaient ainsi approcher l'artiste... ce qui était totalement stupide d'ailleurs. Du moment qu'ils étaient de bonne humeur, n'importe qui pouvait approcher un membre de la troupe. Enfin, ça dépendait du caractère de chacun bien sûr.
    Le sylphe n'allait toutefois pas râler de cette approche. D'une, il l'avait un peu cherché en fixant le client, et de deux, il n'était pas contre un peu de compagnie. Il lui rendit son sourire lorsqu'il l'aborda.

    « Bonsoir, et merci. » Dit-il avant de serrer la main qui lui était tendue. « Enchanté monsieur Cartier. »

    Certes, ils ne devaient pas avoir énormément d'années d'écart mais Acesmé préférait ne pas être trop familier. D'une, c'était un client, et de deux, certaines personnes n'appréciaient pas forcément d'être tout de suite appelée par leur prénom. « Auster. » Se présenta-t-il bien que ce n'était sans doute pas utile. En tout cas, il préféra rester sur son nom de scène pour le moment. Il verrait plus tard.
    Le sylphe eut un air quelque peu gêné à la question. Quelque chose sur le visage... c'était le cas de le dire. Mais il lui semblait que ce serait sans doute un peu déplacé de le faire remarquer.

    « Excusez-moi, c'était impoli de ma part. Je me suis juste perdu un instant dans mes pensées et je n'ai pas tout de suite réalisé que je vous fixais ainsi. » Inventa-t-il, histoire de ne pas paraître mal élevé ou quoique ce soit. En revanche, le blond eut un sourire à sa remarque suivante. « C'est vrai. C'est un lieu que j'apprécie beaucoup. »

    Et unique était bien le mot pour désigner le cabaret, et encore. Ça en était presque un euphémisme. Aucun des clients présents, si ce n'était peut-être quelques exceptions, ne réalisait ce qui leur passait devant les yeux. Lycanthropes, gargouilles, vampires, démons, sorcières et tant d'autres... Qui pouvait se douter que derrière le charmant visage d'une danseuse se cachait peut-être une créature prête à dévorer ceux qui la regardaient une fois le spectacle fini ? Le sylphe n'était pas idiot, il savait bien que certains de ses camarades avaient une diète quelque peu... sanglante. Mais qu'y pouvait-il ? Si lui n'avalait rien, les autres devaient bien manger. Il était mal placé pour pouvoir critiquer quoique ce soit quand il ignorait ce qu'était la faim.

    « Puis-je me permettre de vous demander ce que vous faites dans la vie ? » Questionna-t-il Nathanaël. Quitte à ce qu'il ait de la compagnie, autant en profiter pour faire connaissance.
Nathanaël Cartier
† Prêtre Gourmand †
avatar

Messages : 958
Date d'inscription : 06/10/2012
Localisation : Au cabaret ou dans une sombre ruelle, sans doute. Ou peut-être à l'église, à vous de me trouver !

MessageSujet: Re: Baissé de rideau et regard volé [PV. Nathanaël Cartier ]   Sam 13 Avr - 16:48

Nathanaël s'était senti un peu gêné de ce regard sur lui, néanmoins, ce n'était certainement pas ça qui allait l'empêcher d'aller aborder l'artiste. Au contraire. Si ce dernier l'avait fixé de la sorte, il devait bien y avoir une raison, non ? Et il était bien déterminé à la découvrir, cette raison ! Il s'était donc dirigé vers le jeune homme et l'avait félicité pour sa prestation avant de se présenter. Le blond se présenta à son tour sous son nom de scène, même si c'était un peu inutile puisque Nathanaël le connaissait déjà. Toutefois, cela montrait que ce jeune homme était quelqu'un de poli et c'était appréciable ! Même si, évidemment, le brun n'était pas du genre à juger les gens.
Bref, après une certaine hésitation quand même, il finit enfin par lui demander pourquoi il l'avait regardé de la sorte. Inutile de dire qu'il ne s'était pas vraiment attendu à cette réponse, il se sentait même un peu déçu. Oui, déçu. Il avait cru que l'artiste avait tout simplement eu envie de lui parler ou de lui demander quelque chose. Et finalement, cela n'avait été qu'un malheureux malentendu. Car oui, Nathanaël était très naïf et croyait à peu près tout ce qu'on lui disait, il n'avait donc aucune raison pour mettre la parole du blond en doute !

"Je vois. Ce n'est pas grave. Et puis, ça nous fait un prétexte pour se parler, finalement ! Vous savez, j'aime beaucoup faire de nouvelles rencontres."

Il lui adressa un sourire chaleureux avant de boire une gorgée de vin. C'était bien vrai. Il se fichait bien de savoir si son interlocuteur était un artiste ou une quelconque célébrité, il aimait simplement rencontrer de nouvelles personnes et discuter avec elles. Il fut heureux d'entendre qu'Auster aimait beaucoup le cabaret aussi, le contraire aurait été fâcheux puisqu'il y travaillait ! D'ailleurs, c'était peut-être l'occasion d'en savoir un peu plus sur cet endroit et ses employés. Simple curiosité, bien sûr. Dire qu'à la base, il avait franchi les portes de cet endroit pour y enquêter de son côté, ayant entendu des rumeurs horribles à son sujet. Mais après y avoir passé pas mal de temps et s'être fait pas mal d'amis, il en était venu à la conclusion que le cabaret était un endroit agréable, rien de plus.
Et puis, sans doute pour trouver un sujet de conversation, l'artiste lui demanda ce qu'il faisait dans la vie. A chaque fois qu'on le lui demandait, on était ensuite surpris de la réponse. Après tout, un prêtre qui fréquentait un cabaret était peu commun. Ou alors, ils venaient de façon incognito. Mais pas Nathanaël. Quand on le lui demandait, il le disait. Non sans rougir un peu.

"Je suis prêtre exorciste. J'officie à Notre-Dame."

Nul doute que cela allait susciter des interrogations auprès d'Auster et Nathanaël était déjà préparé à d'autres questions. Et puis, ce n'était pas tous les jours que l'on rencontrait un exorciste. Surtout un exorciste aussi jeune. Jeune, oui, mais cela ne voulait pas dire qu'il ne faisait pas bien son boulot, au contraire. Il s'y était préparé depuis son plus jeune âge, il n'y avait donc rien de bien étonnant là-dedans, finalement.

"Vous avez toujours voulu être artiste ? Enfin...j'espère que ce n'est pas trop indiscret."

Il pouvait vraiment être idiot, parfois. Il détourna le regard, le temps de boire une autre gorgée, puis, il reporta son attention sur le blondinet.

_________________


Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Baissé de rideau et regard volé [PV. Nathanaël Cartier ]   Jeu 2 Mai - 10:22

    Visiblement, son excuse était passée sans soucis pensa Acesmé. Quoique, son interlocuteur sembla un brin déçu. Peut-être avait-il espéré être l’objet d’une quelconque attention ? Il était vrai que certains désiraient approcher les artistes du cabaret de près, bien que les messieurs tournaient leur attention vers les dames et demoiselles la plus part du temps. Il n’était pas sans dire qu’ils souhaitaient pour la plupart une relation particulière le temps d’une nuit. Quoiqu’il en soit, Nathanaël avait raison sur un point, il était toujours agréable de faire de nouvelles rencontres. Le sylphe partageait ce point de vue.

    Toutefois, quand le jeune homme dévoila son métier au chanteur, ce dernier ne s’était pas attendu à ça. … Prêtre ? Hé bien, c’était un endroit bien curieux pour trouver un prêtre. Ces derniers n’avaient donc point un vœu de chasteté et le plus souvent comparaient les cabarets à des maisons du diable ? Ou quelque chose du genre en tout cas. Il était donc des plus inattendu d’en trouver un en ces lieux… et en client régulier qui plus est. Par contre, Acesmé ne comprit pas vraiment le deuxième mot. Exorciste ? C’est-à-dire ? Les gens qui retiraient les mauvais esprits des maisons ou du corps de personnes possédées ? Ce genre de chose ? Ou était-ce une appellation religieuse, ben qu’un peu étrange, qu’il ne connaissait pas ? Le sylphe se trouvait quelque peu confus.

    « Je n’aurais jamais cru que nous ayons des religieux comme clients, avoua le blond. C’est peu commun, si je puis me permettre. Mais… que voulez-vous dire par exorciste, si ce n’est pas trop indiscret ? »

    A la question du prêtre en revanche, il eut un léger sourire.

    « Absolument pas. Ce ne m’était d’ailleurs jamais venu à l’esprit avant qu’on ne m’invite à me présenter au cabaret. Ce n’est que pur hasard si j’ai atterri ici. »
Nathanaël Cartier
† Prêtre Gourmand †
avatar

Messages : 958
Date d'inscription : 06/10/2012
Localisation : Au cabaret ou dans une sombre ruelle, sans doute. Ou peut-être à l'église, à vous de me trouver !

MessageSujet: Re: Baissé de rideau et regard volé [PV. Nathanaël Cartier ]   Mer 17 Juil - 18:08

C'était toujours agréable de faire de nouvelles rencontres et Nathanaël aimait tout particulièrement le contact avec autrui. En même temps, il était un peu obligé d'aimer les gens pour faire ce qu'il faisait. Les gens...les humains, surtout. Que se passerait-il le jour où il découvrirait la vérité qui se cachait derrière le cabaret qu'il fréquentait très régulièrement depuis quelques temps ? Nul ne le savait et pour l'heure, la question ne se posait de toute façon pas. Néanmoins, ce ne serait pas joyeux, loin de là. Il avait donc abordé l'artiste sans plus de cérémonie, désireux tout de même de savoir pourquoi il l'avait regardé de la sorte. Finalement, ce n'était pas grand chose et au fond, ça importait peu finalement, puisque ça lui avait permis d'aller voir cet artiste qu'il admirait. Il avait vraiment beaucoup apprécié son passage sur scène et le doux son de sa voix. Il aurait sans doute pu l'écouter pendant des heures encore.

Et puis, son interlocuteur lui demanda ce qu'il faisait dans la vie. Tout naturellement, Nathanaël lui répondit qu'il était prêtre exorciste, ce qui suscita la surprise chez l'artiste. En même temps, ça pouvait se comprendre. Après tout, il n'était pas commun de rencontrer des religieux dans un tel lieu. Ou alors, ils cachaient soigneusement leur métier afin de passer incognitos. Nathanaël n'était pas comme ça. Et puis, il ne faisait rien de mal en ces lieux. Regarder n'avait jamais été un péché, si ? Le brun lui adressa un petit sourire, prêt à lui expliquer le pourquoi du comment, mais au fond, il se dit qu'il aurait peut-être mieux fait d'omettre la partie exorciste. Bah, il était trop tard pour revenir en arrière à présent.

  « Je vous l'accorde, ce n'est pas commun. Mais j'aime cet endroit. J'y ai plusieurs amis et j'apprécie tout simplement le spectacle. Je ne pense pas qu'il y ait quoique ce soit de mal là-dedans. »

Il marqua un petit temps d'arrêt, réfléchissant aux mots qu'il allait employer par la suite. Hors de question de lui révéler ce en quoi consistait vraiment son boulot d'exorciste. De toute façon, il le prendrait probablement pour un fou s'il lui disait qu'il chassait les créatures du mal afin de les éradiquer de la surface de la terre une bonne fois pour toutes ! Il passerait sans doute pour une sorte d'illuminé fanatique ou un truc du genre.

« Eh bien...on peut dire que je chasse les mauvais esprits qui ont pris possession du corps d'un pauvre innocent. Parfois, il s'agit même de démons plus ou moins puissants...En gros, on peut dire que je purifie l'âme des personnes qui se sont laissées corrompre par le Mal... »

Souvent, les cas de possession se révélaient sans réelle gravité, mais il arrivait qu'un esprit puissant se soit emparé du corps d'un pauvre innocent. Ces cas-là étaient souvent difficiles à traiter, mais jusqu'ici, Nathanaël n'avait pas échoué une seule fois. Malgré son jeune âge, il était très doué et ses petites activités nocturnes y avaient sans douté contribué.
Il lui avait demandé s'il avait toujours voulu être artiste et ce fut, non sans surprise, qu'il apprit que le blondinet n'y avait même pas songé avant d'arriver au cabaret.

« Oh, je vois. Et comment êtes-vous arrivé ici, si je puis me permettre ? Pardonnez ma curiosité, il paraît que c'est mon plus gros défaut...ou ma plus grande qualité, ça dépend du point de vue. »

Il se mit à rire doucement avant de reprendre un air un peu plus calme, mais ne perdant pas son sourire habituel.

« Puis-je vous offrir quelque chose à boire ? »

Offrir...c'était l'un des actes que Nathanaël préférait. Il aimait faire plaisir aux autres et ce, sans jamais rien demander en retour.

_________________


Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Baissé de rideau et regard volé [PV. Nathanaël Cartier ]   Sam 27 Juil - 15:24


    « Je vous l'accorde, ce n'est pas commun. Mais j'aime cet endroit. J'y ai plusieurs amis et j'apprécie tout simplement le spectacle. Je ne pense pas qu'il y ait quoique ce soit de mal là-dedans.
    - De mal ? Bien sûr que non. Surtout, ne pensez pas que je vous jugeais. J’étais simplement curieux. »

    Curieux, Acesmé l’était certainement. Lui qui aimait beaucoup faire de nouvelles rencontres, il s’intéressait toujours aux autres. Et davantage quand la personne en face de lui était peu commune, comme un prêtre dans un cabaret par exemple. Tout ça pour dire qu’il n’y avait aucune arrière-pensée derrière ses questions. Il ne manquerait plus qu’il se mette à juger les clients… Ce n’était ni son rôle et ni son genre de faire ça. Et puis si la personne en face se montrait charmante, il ne voyait pas de raison à agir de la sorte.

    Quand Nathanaël expliqua en quoi consistait son rôle d’exorciste, le sylphe s’inquiéta un peu. Est-ce que cet humain avait réellement un pied dans le surnaturel ? Les fantômes ou mauvais esprits, ça Acesmé n’en avait jamais rencontré et ne savait même pas s’ils existaient vraiment. En toute honnêteté, il préférait laisser cette question aux humains. Mais les démons, il les savait bien réel. Il n’arrivait pas à savoir si le prêtre avait eu droit à la rencontre avec la véritable créature ou s’il ne s’agissait que de cas où seul l’humain était en cause et où chacun jouait un rôle comme si un démon était vraiment présent, tel une pièce de théâtre. Mais si cet humain avait connaissance de l’existence de démons et en avait vraiment vu… que pouvait-il savoir d’autre ? Un instant, Acesmé l’envisagea comme un danger potentiel. Mais finalement il chassa cette idée. Il avait en face de lui quelqu’un de tout à fait charmant après tout. Et puis les humains étaient tous les mêmes, ils avaient peur de ce qu’ils ne connaissaient pas. Alors tant que le sylphe ne révélait pas qu’il n’était en rien humain, et il n’avait nullement l’intention de le faire, il n’y avait aucune raison pour que leur rencontre se passe mal.
    Sa réflexion faite, Acesmé se détendit de nouveau pleinement et se reconcentra sur la conversation.

    « Cela me semble être un travail dangereux. J’espère que vous faites attention à vous dans ces moments-là. »

    Et mieux le valait-il pour lui, car le sylphe savait ô combien de ses paires raffolaient de la chair humaine.

    « Oh, je vois. Et comment êtes-vous arrivé ici, si je puis me permettre ? Pardonnez ma curiosité, il paraît que c'est mon plus gros défaut...ou ma plus grande qualité, ça dépend du point de vue.
    - Je vous en prie. Mais comme je vous l’ai dit, c’est par hasard. On m’a un jour entendu chanter et on m’a proposé de venir au cabaret. J’étais sceptique au début, mais finalement le lieu m’a plu et j’ai décidé d’accepter l’offre. Rien de bien extraordinaire comme histoire. »

    Lorsque Nathanaël lui proposa à boire, le sylphe sourit avant de poliment refuser. Même s’il n’avait pas le besoin de se nourrir comme un humain il pouvait les imiter et avait le sens du goût, mais ce soir il ne s’en sentait pas la gourmandise.

    « C’est gentil à vous, mais ça ira pour moi. Par contre, je suis moi-même un grand curieux et, si ce n’est pas impoli, je me demandai ce qui avait pu vous amener à devenir prêtre. »
Nathanaël Cartier
† Prêtre Gourmand †
avatar

Messages : 958
Date d'inscription : 06/10/2012
Localisation : Au cabaret ou dans une sombre ruelle, sans doute. Ou peut-être à l'église, à vous de me trouver !

MessageSujet: Re: Baissé de rideau et regard volé [PV. Nathanaël Cartier ]   Ven 15 Nov - 14:01

Nathanaël trouvait ce blondinet vraiment adorable, il avait une bonne bouille, comme on disait. Et il avait vraiment, mais alors vraiment envie de lui faire un câlin. Bien entendu, il ne le ferait pas car ce serait totalement déplacé, surtout envers quelqu’un qu’il venait tout juste de rencontrer. De quoi passer pour un fou.
Bref, comme souvent lorsqu’il rencontrait quelqu’un pour la première fois, il en vint à parler de son métier. Les gens le questionnaient souvent à ce sujet, il ignorait pourquoi. Après tout, être prêtre n’avait, en soi, rien d’exceptionnel. Le fait d’être en plus exorciste, peut-être. Dans tous les cas, il avait évidemment pris soin de ne pas tout révéler à son interlocuteur non plus, ne désirant en aucun l’effrayer ou, par inadvertance, lui dire des choses sensées rester secrètes. Il était bien sûr loin de se douter que ce petit bonhomme n’avait rien d’humain, tout comme les autres artistes de ce lieu. Mieux valait d’ailleurs pour lui qu’il ne le découvre jamais sinon son monde s’écroulerait et c’était le cas de le dire.

Il esquissa un sourire lorsqu’Auster lui dit espérer qu’il faisait attention. Il était vraiment trop mignon.

« Ne vous en faites pas pour moi. Je sais ce que je fais. »

Le chanteur lui raconta alors brièvement comment il était arrivé au cabaret et comment il s’était retrouvé artiste de ce lieu. Une histoire banale, mais toujours intéressante à savoir. Nathanaël proposa alors un verre à son interlocuteur, mais ce dernier refusa. Dommage. En tout cas, le brun n’allait pas se faire prier, lui ! Il commanda donc un chocolat chaud avec plein de chantilly dessus parce que c’était vraiment trop bon ! Ah, la gourmandise…oui, c’était considéré comme l’un des sept péchés capitaux, mais que voulez-vous…certaines choses ne se contrôlaient pas.
Il reporta son attention sur le blondinet qui venait de lui demander comment il en était venu à devenir prêtre. Encore une question qu’on lui posait souvent. Peut-être à cause de son jeune âge ? Peu importe, ça ne le dérangeait pas de répondre.

« Je vois que nous sommes aussi curieux l’un que l’autre ! »

Il émit un petit rire avant de poursuivre.


« C’était pour moi une évidence. Je ne me suis jamais posé la question de ce que j’allais faire plus tard car je le savais depuis toujours. Cela vous paraît étrange ? Enfin… je suppose que le fait d’avoir grandi aux côtés d’un prêtre y a fortement contribué quand même. »

Il esquissa un petit sourire, mais un sourire un peu triste l’espace d’un court instant. Lorsqu’il repensait à son père adoptif, il se sentait toujours un peu triste, estimant qu’il était parti trop tôt. Certes, il était avec Dieu maintenant, mais parfois, il lui manquait cruellement. Il chassa ces pensées de son esprit avant de reprendre la parole.

« En fait…je n’ai jamais connu mes vrais parents. Ce prêtre m’a adopté, je suppose. Et il m’a appris tout ce qu’il savait. C’est tout, en fait. Vous voyez, il n’y a pas grand chose à dire non plus… »

Il sourit, sourire qui s’élargit davantage en voyant le chocolat avec l’énorme montagne de chantilly devant lui. Miam !

_________________


Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Baissé de rideau et regard volé [PV. Nathanaël Cartier ]   Mar 24 Déc - 12:13


    Alors que Nathanaël se faisait servir son chocolat, Acesmé observa la montagne de chantilly au dessus avec une certaine perplexité. Il avait vraiment avaler tout ça à lui tout seul ? Ça faisait beaucoup de sucré. Et puis, il lui semblait que la gourmandise était un des péchés capitaux... mais visiblement notre prêtre l'avait oublié. Enfin, ce n'était pas le sylphe qui allait le réprimander pour ça. Le comportement peu commun du prête l'intriguait seulement autant que qu'il l'amusait à vrai dire. Son image des religieux risquaient fort de changer après cette rencontre.

    Puis Nathanaël parla du fait qu'il ne connaissait pas ses parents et que sa vocation lui était sans doute due au prêtre l'ayant élevé. Acesmé eut un sourire compatissant, mais il ne fit pas de remarque spéciale à se propos. Généralement il savait que ceux ayant perdu quelqu'un ou ayant eu un drame s'en approchant n'attendaient pas de pitié de la part des autres. Surtout quand ça remontait aussi loin. Mais quant à ce qu'il fallait leur dire, il ne le savait pas pour autant. Alors il hocha simplement poliment la tête pour montrer qu'il était attentif. De toute façon, le jeune prêtre fut bien vite détourné de cette conversation par sa commande. Le blond eut un léger sourire. Un gourmand sans nul doute.

    « Vous semblez aimer le chocolat, s'amusa l'élémentaire. Êtes vous déjà allé à Bruxelles ? J'ai ouï dire qu'il faisait un excellent chocolat là-bas. Je n'ai pas pu le constater par moi-même malheureusement. »

    En effet, s'il avait voyagé un moment, le sylphe n'était pas allé plus loin que l'Angleterre et la France. Si un jour il devait repartir en voyage, il irait explorer le reste de l'Europe. L'Amérique en revanche... ça ne lui disait rien. Peut-être plus tard, mais il n'avait pas envie de quitter le continent pour le moment.

    « Vous avez eu l'occasion de voyage où êtes-vous toujours resté sur Paris ? Demanda-t-il. »

HS:
 
Nathanaël Cartier
† Prêtre Gourmand †
avatar

Messages : 958
Date d'inscription : 06/10/2012
Localisation : Au cabaret ou dans une sombre ruelle, sans doute. Ou peut-être à l'église, à vous de me trouver !

MessageSujet: Re: Baissé de rideau et regard volé [PV. Nathanaël Cartier ]   Sam 3 Mai - 16:17

Et voilà, il recommençait. Il racontait encore sa vie à quelqu'un qu'il venait tout juste de rencontrer. A croire que c'était plus fort que lui, qu'il ne pouvait rien garder pour lui. Non, ce n'était pas tout à fait vrai. Après tout, il était tenu de garder les confessions des gens pour lui et bien d'autres choses encore en rapport avec ses activités nocturnes. Quand l s'agissait de vraiment garder un secret, il savait le faire. Et puis, il n'avait rien dévoilé sur sa vie que ses amis ne savaient déjà, cela ne changerait rien. Toutefois, il était généralement celui qui parlait le plus et qui, finalement, en apprenait le moins sur ses interlocuteurs. Un comble pour quelqu'un doté d'une telle curiosité !

Vint le moment tant attendu de la commande, sous les yeux étonnés de l'artiste qui ne manqua pas de faire une remarque telle que bon nombre de gens la faisaient lorsqu'ils voyaient ce que Nathanaël était capable d'avaler et surtout quand il s'agissait de chocolat ! Le prêtre sourit et hocha la tête.

"J'adore ça, oui ! On peut dire que c'est mon péché mignon..."

Il s'adonnait donc à un péché capital en toute connaissance de cause ! Toutefois, il ne voyait pas vraiment où était le mal. Il fallait bien se faire plaisir de temps en temps ! Son interlocuteur lui parla alors de Bruxelles, mentionnant qu'on y faisait apparemment du très bon chocolat. Hmm, oui. Il avait entendu parler de la Belgique et de sa réputation concernant le chocolat.

"Hélas, je n'y suis jamais allé, mais j'avoue que c'est très tentant !"

Après avoir englouti toute la chantilly, il entama la boisson, faisant attention à ne pas se brûler la langue, comme ça lui arrivait bien trop souvent. Et puis, il savoura tout simplement le goût exquis du chocolat. Il n'y avait pas à dire, le Lost faisait l'un des meilleurs chocolats de la ville !
Oui, décidément, ce petit bonhomme était aussi curieux que lui, l'interrogeant ensuite sur d'éventuels voyages qu'il aurait pu faire. Il allait être déçu.

"Je n'ai jamais quitté la France. Je n'en ai pas vraiment eu l'occasion...ni les moyens. Il est vrai que j'aimerais beaucoup découvrir le monde un jour, mais pour l'heure, je me contente avec ce que j'ai. Et puis, on a besoin de moi ici ! Je ne peux pas partir comme ça, du jour au lendemain !"

Oh, il ne doutait pas que la paroisse le remplacerait assez vite, mais il pensait surtout à son activité secondaire, celle dont tout le monde ignorait l'existence. Ou presque tout le monde. Après tout, il n'allait pas crier sur tous les toits que la nuit, il chassait de vilaines créatures qui terrorisaient la ville !
Il but une autre gorgée et reposa sa tasse, non sans avoir une jolie moustache de lait dont il ne se rendit absolument pas compte, évidemment ! Sinon, ce ne serait pas drôle.

"Je vous retourne la question. Avez-vous déjà voyagé, vous ?"

En même temps, ils étaient jeunes tous les deux, ils avaient encore tout le temps de partir en voyage ! Enfin...en ce qui concernait Nathanaël, sa vie ne tenait tout de même qu'à un fil la plupart du temps. Son avenir était plus qu'incertain, mais il essayait de ne pas trop y penser.

Spoiler:
 

_________________


Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Baissé de rideau et regard volé [PV. Nathanaël Cartier ]   Jeu 8 Mai - 22:30

"Je n'ai jamais quitté la France. Je n'en ai pas vraiment eu l'occasion...ni les moyens. Il est vrai que j'aimerais beaucoup découvrir le monde un jour, mais pour l'heure, je me contente avec ce que j'ai. Et puis, on a besoin de moi ici ! Je ne peux pas partir comme ça, du jour au lendemain !"

Acesmé hocha la tête pour montrer qu’il était attentif. Il pouvait comprendre aussi, ce n’était pas donné à tout le monde de pouvoir voyager. Lui-même n’avait pas forcément toujours eu l’argent pour ça et sa nature de sylphe l’avait bien souvent aidé. Pourquoi payer un train quand on pouvait faire le chemin par les airs tout aussi rapidement ?

"Je vous retourne la question. Avez-vous déjà voyagé, vous ?"

A la question, le sylphe se redressa un peu sur son tabouret.

« En effet. Je suis né à Paris, mais j’ai souhaité quitter mes parents pour voyager. J’ai visité les régions de France et j’ai eu l’occasion d’aller en Angleterre aussi. C’est un très beau pays, mais je ne le conseille pas sur le long terme. Leur cuisine n’est pas très bonne, souffla-t-il sous le ton de la confidence, un sourire sur les lèvres. »

Même s’il n’avait pas besoin de manger, ça ne l’empêchait pas de vouloir goûter ce qu’il voyait. Et la cuisine Anglaise… Bien qu’il n’était pas compliqué, il n’avait pas du tout aimé. Ce n’était pas assez cuit à son goût, ou bien c’était des associations de saveurs assez… étonnantes. Sa période en Angleterre avait été un des moments où il avait été heureux  de ne pas avoir à manger comme tout le monde. Tant qu’il était au contact du vent, il se sentait bien. Ça le nourrissait en quelque sorte.

« Comme certains diraient, on est mieux chez soi après tout. »

Acesmé jeta un coup d’œil à la scène où un nouveau numéro commençait puis il reporta son regard sur Nathanaël.

« Quand vous aurez fini, que diriez-vous d’aller faire un tour dehors ? Je commence à étouffer ici pour tout avouer. Je suis davantage friand de l’air frais que de la chaleur d’une salle pleine. »

HS:
 
Nathanaël Cartier
† Prêtre Gourmand †
avatar

Messages : 958
Date d'inscription : 06/10/2012
Localisation : Au cabaret ou dans une sombre ruelle, sans doute. Ou peut-être à l'église, à vous de me trouver !

MessageSujet: Re: Baissé de rideau et regard volé [PV. Nathanaël Cartier ]   Sam 12 Juil - 19:55

Discuter ainsi avec quelqu'un était fort agréable, surtout quand il s'agissait de quelqu'un d'aussi sympathique que le petit artiste blond ! Et puis, Nathanaël aimait faire connaissance avec de nouvelles personnes, surtout des personnes qu'il admirait ! Oui, il admirait le blondinet à chaque fois qu'il voyait l'un de ses numéros et le regardait à chaque fois avec de petites étoiles dans les yeux. Un vrai gamin, en somme.
Bref, ils en étaient venus à parler de voyages et Nathanaël avoua ne jamais avoir quitté la France. Bien sûr, il rêvait de voyages, lui aussi, mais il n'allait pas non plus commencer à s'apitoyer sur son sort parce qu'il n'en avait pas la possibilité pour le moment. Il était satisfait avec ce qu'il avait et si l'occasion de partir se présentait un jour, eh bien, il la saisirait, c'était aussi simple que ça.

Il émit un petit rire en entendant son interlocuteur parler de l'Angleterre et de la nourriture qui, apparemment, n'y était pas très bonne. Et si la nourriture n'y était pas bonne, il n'y avait aucune raison d'y aller ! Car tout le monde savait à quel point Nathanaël était gourmand !

"Oh, je vois ! Je suppose que si on veut faire un régime, c'est l'endroit où il faut aller, alors !"

Il tira la langue comme un gamin, puis reporta son attention sur son chocolat. Le blondinet lui proposa alors de sortir prendre un peu l'air une fois qu'il aurait terminé. Ce n'était pas une mauvaise idée. Le prêtre hocha la tête et termina son chocolat avant de se lever, non sans avoir payé au préalable, ça allait de soi.

"Allons prendre l'air, dans ce cas !"

Ni une, ni deux, le voilà en train de se diriger vers la sortie en compagnie de l'artiste. Arrivé dehors, il leva la tête vers le ciel. On voyait bien les étoiles à cette heure et le ciel n'était pas couvert, c'était parfait !
Puis, il se tourna vers son compagnon du moment, inquisiteur.

"Où voudriez-vous aller ?"

A vrai dire, l'endroit où ils iraient n'avait pas grande importance pour Nathanaël. Et puis, parfois, il aimait simplement déambuler dans les rues d la ville sans but précis, observant les gens en train de vaquer à leurs occupations. Toutefois, et même si cet instant était propice à la détente, le brun ne relâchait pas sa vigilance. Après tout, qui disait nuit, disait danger. Et Dieu savait qu'un tas de dangers guettaient dans l'ombre.

_________________


Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé



MessageSujet: Re: Baissé de rideau et regard volé [PV. Nathanaël Cartier ]   

 

Baissé de rideau et regard volé [PV. Nathanaël Cartier ]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Truck terminé! C'est un Véhicule volé avec Obuzier! Kaboum
» " L'INTENSITE D'UN REGARD "
» Conversions de véhicules volés orks
» Mon basilisk volé
» tir de volée

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Cabaret du Lost Paradise - Forum RPG :: Cabaret du Lost Paradise :: Rez de chaussée :: Salle de spectacles :: Bar-