Aller en haut
Aller en bas
Neige

Cabaret du Lost Paradise - Forum RPG

Forum RPG fantastique - Au cœur de Paris, durant la fin du XIXe siècle, un cabaret est au centre de toutes les discussions. Lycanthropes, vampires, démons, gorgones… Des employés peu communs pour un public scandaleusement humain.

Partagez | 
 

 Alice Lindel - Future propriétaire de la maison Lindel [Prise]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Aldrick Voelsungen
Man & Wolf : I'm armed
avatar

Messages : 1764
Date d'inscription : 02/06/2012
Age : 28
Localisation : Pas si loin de vous...

MessageSujet: Alice Lindel - Future propriétaire de la maison Lindel [Prise]   Mer 2 Oct - 19:46

Présentation, Lost ParadiseAlice de Alice in Wondernland

Alice Lindel

Dites, vous n'auriez pas vu ma peluche?

    Surnom(s) : La blonde, Lys
    Âge (en apparence) : 16 ans
    Sexe : Féminin
    Nationalité : Française
    Orientation sexuelle : Je vous demande pardon?
    Race : Humaine
    Métier : Future propriétaire de la maison Lindel
    Taille : 1M60
    Poids : On ne pose pas ce genre de question à une damoiselle, enfin!

Lindel, c'est plus que du chocolat, c'est de l'Art!

Libre [ ] || Réservée [ ] || Prise [X]



Personnality…

Ne me sous-estimez pas je vous prie



  • Chaleureuse : Il n'est nul besoin de demander à Alice si elle vous apprécie. Elle est du style à aimer tout le monde et à détester voir les gens seuls. Ainsi, elle a ramené chez elle bon nombre d'animaux égarés et son père fut contraint d'ouvrir une maison pour les sans-abris pour qu'elle cesse enfin de ramener des mendiants chez eux. Elle donne tout sans rien reprendre. Elle n'a ainsi pas toujours conscience de la valeur de l'argent.

  • Exigeante : Abreuvée dans son enfance de romans de capes et d'épées, plein de magie et de princes ensorcelés, la demoiselle a fait sienne l'exigence des chevaliers envers autrui mais aussi vis à vis des autres. Ce qui ne plait pas toujours. Si elle sait être exigeante dans ses capacités, elle attends des autres qu'ils fassent la part des choses et ne leur pardonne que rarement la paresse ou la fainéantise. Pire elle exècre la médiocrité. Si la personne veut s'en sortir, elle l'aidera mais pas question de tout faire à sa place.

  • Polie: Alice est aussi l'une des effigies de la maison Lindel, elle ne peut se permettre d'être grossière en public, et encore moins de rompre cette image de petite fille modèle pourtant si diamétralement opposée à son véritable caractère. Elle déteste être cet objet qu'on expose tel un trophée, mais peu importe le nombre de fois où elle s'est énervée, a tenté d'ouvrir le dialogue avec son père pour mettre fin à ça, ses efforts furent vains. Mais elle tient trop à sa famille pour risquer le scandale.

  • Excessive : Tout lui est dicté, depuis longtemps, trop longtemps. Chaque fois qu'elle en a l'occasion, Alice prends la poudre d'escampette et se faufile au-delà de la demeure familiale, et si on tente de la sermonner elle a toujours l'art et la manière pour se faire entendre en levant la voix, ou en trouvant un moyen pour échapper à la réprimande.

Rumours…

Je serais à la tête de la maison Lindel moi aussi!



    La maison Lindel, fondée depuis plus de 100 ans, a vu défiler dans ses murs, nombre de générations de chocolatiers, mais c'est à chaque premier né que revient les responsabilités et les ressources de l'entreprise. C'est ainsi qu'Alice fut vouée à reprendre un jour les rennes d'une entreprise colossale. Elevée dans une tour d'ivoire, elle fut bien vite lassée d'être soumise si jeune à tant d'obligations. Il ne fut pas rare au cours de son enfance que l'école buissonnière fasse vite partie de son vocabulaire et bien plus rapidement encore l'expression fut mise en application. N'ayant cure des réprimandes subies à ce sujet, la demoiselle connait à présent une bonne partie de la capitale comme sa poche et traine souvent de nuit ci et là près des bars, ou des musiciens de fortune. C'est d'ailleurs au détour d'une des berges de la Seine qu'elle entendit pour la première fois le son d'un violon d'une intensité rare. Elle en fut si troublée, qu'elle en frissonna intégralement et que les larmes lui virent aux yeux. Depuis la mort de sa mère, elle avait été incapable de verser une seule larme et là...ce fut le torrent.Hélas, la blonde ne sut jamais qui était l'auteur de ses notes si libératrices, et il lui arrive régulièrement de trainer sur les bords du fleuve dans l'espoir de croiser enfin ce musicien d'exception.


Other…

Ne commettez pas l'affront de me croire niaise!

Andréa Eyssard


Son sauveur. Alice ignore tout de lui, son nom, son visage, ses origines, ses goûts, tout. Tout, excepté le son de son violon. Elle le reconnaitrait entre mille. Tant il fut pour elle salvateur. Mais s'ils venaient à se rencontrer, que se passerait-il?


Cléo Iglessias


Leur unique rencontre se fit dans un hôtel cubain, durant un voyage familial. Son père l'avait trainé de force pour qu'elle voit leurs partenaires étrangers et comprenne mieux les différentes étapes liées à la fabrication du chocolat. Seulement le premier soir, elle fit un rêve bien singulier. Dès le lendemain, elle en parla à son père qui n'y prêta pas grande attention, jusqu'à ce qu'elle dise avoir vu une demoiselle d'une grande beauté face à elle au réveil. Là par mesure de précaution, ils changèrent d'hôtel et écourtèrent leur voyage, son géniteur craignant qu'on en veuille à la vie de sa précieuse héritière. Mais même avec le temps Alice ne l'a pas oublié. Quelques fois, elle essaie de l'appeler dans ses rêves, cherchant un chat rayé violet, en vain.


Gabriel Delcroix


Un ami de son père. Ils se méconnaissent, mais Alice est une des rares personnes en présence de qui Gabriel se permet de sourire sincèrement. Leur grande différence d'âge n'aide pas beaucoup au dialogue mais étonnement, ils sont très attachés l'un à l'autre. De temps à autre, Alice le défie en duel à l'épée et tente de renverser le score, mais rien à faire, elle subit toujours une défaite cuisante en dépit de son entrainement hebdomadaire.


Mortimer Adams


Son psychiatre. Ses parents la croient un peu « folle » à cause de sa rébellion régulière, mais si Mortimer a vite compris qu’il n’en était rien, les parents d’Alice ne sont pas prêts à l’entendre et comme ils paient bien…
Lorsqu’ils se voient leurs rendez-vous ne sont que silences, mais de plus en plus Alice lassée de ceux-ci pose mille et une questions à son médecin qui n’a pour toute réponse qu’une répartie acerbe à son égard.

_________________
« C'est incroyable : le nombre de mensonges qui sonnent comme une vérité
et le nombre de vérités qui sonnent comme un mensonge... »



Voir le profil de l'utilisateur
 

Alice Lindel - Future propriétaire de la maison Lindel [Prise]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Assassinat du propriétaire de l’hôtel Le Palace
» Effondrement en Haiti: de la mairie au propriétaire de l'école .
» Des Haïtiens tuent un second propriétaire de plantation
» relation propriétaire - locataire
» Paris Hilton change de chien

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Cabaret du Lost Paradise - Forum RPG :: Avant d'entrer au Lost Paradise :: Habitués :: Propositions des membres :: Civils [17/20 libres]-