Aller en haut
Aller en bas
Neige

Cabaret du Lost Paradise - Forum RPG

Forum RPG fantastique - Au cœur de Paris, durant la fin du XIXe siècle, un cabaret est au centre de toutes les discussions. Lycanthropes, vampires, démons, gorgones… Des employés peu communs pour un public scandaleusement humain.

Partagez | 
 

 Dandy n°4 | Visite nocturne au cimetière de Montmartre

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Edward White
l Dans l'ombre du loup l BIG BOSS l
avatar

Messages : 1776
Date d'inscription : 21/12/2010
Localisation : Glande derrière son bureau au lieu de faire sa paperasse.

MessageSujet: Dandy n°4 | Visite nocturne au cimetière de Montmartre   Sam 1 Fév - 15:21

N° 04  Paru en 1889 | Paris
« Le bonheur va vers ceux qui savent rire. »
Balade au clair de lune
Surprenant tableau que celui réalisé par Léonard Maximilien de Potinger, mettant en scène, un gardien de zoo qui soucieux du bien-être d’une girafe albinos, lui octroie chaque soir une promenade nocturne après 22h. Cette dernière se serait également liée d’amitié avec le héron du jeune homme, donnant suite non seulement à une amitié étonnante mais aussi, à cette toile. A noter qu’un certain Tom Poisson, se serait inspiré de cette toile pour son roman « L’homme qui rêvait d’être une girafe ».
L’ouvrage devrait bientôt être adapté au théâtre et jouer à l’Opéra de Paris

Visite nocturne


Une étrange scène s'est déroulée hier soir au cimetière de Montmartre, avec pour unique témoin, le gardien des lieux qui faisait sa ronde habituelle tard dans la nuit.

Aux alentours de trois heures du matin, M. Joseph Dobs, veilleur de nuit de la nécropole, entreprit d'en faire le tour suite à une insomnie soudaine. Il nous expliqua avoir remonté l'avenue principale, rejoignant le Carrefour de la Croix, avant de poursuivre sa route par l'avenue de la Cloche. Ce fut donc en possession d'une simple lampe à huile qu'il s'engagea dans l'Avenue du Peuplier, donnant directement sur la parcelle n°25 vers laquelle il aurait tourné la tête. C'est à cet instant qu'il aurait repéré le rôdeur, ce dernier s'empressant de prendre la fuite.

Immédiatement, M. Dobs tenta de l'interpeller, mais l'individu disparu au pas de course entre les tombes sans que le brave gardien n'ait put mettre la main sur lui.


– Plan du cimetière de Montmartre –


Si à première vue, l'incident aurait pu paraître anodin, bien que curieux, cela prit une toute autre tournure lorsque M. Dobs rejoignit la tombe sur laquelle le rôdeur avait, semble-t-il, prit le temps de s'arrêter. Quelle ne fut pas sa surprise lorsqu'il constata qu'il s'agissait de la sépulture de M. Jean Glouti ! Inhumé la journée même après la triste affaire qui entraina sa mort.
Le gardien, suivant la presse, avait eu vent de cette histoire et fit demi-tour au plus vite afin de prévenir la police de son étrange découverte. C'est le commissaire Levallois, chef de la police du dix-huitième arrondissement qui fut envoyé sur place avec plusieurs agents. Ce qu'ils y découvrirent relance considérablement l'affaire du meurtre de M. Glouti.

Étalé sur la pierre tombale, un carré de toile de jute sur lequel était placé un reste de quignon de pain, une couenne de jambon séché et un trognon de pomme tout juste terminé. Le Commissaire Levallois, signala brillamment que l'on était venu se repaître sur la dernière demeure du critique avant que l'un de ses subalternes n’évoque le possible lien entre cette découverte est les précédentes traces de nourritures retrouvées à proximité Mme Dewis et M. Bale. Il est évident que le Commissaire Levallois y avait songé, signalant qu’il s’apprêtait à faire un constat identique. Nous avons au la chance de l’interviewer, et nous vous proposons en exclusivité ses déductions inédites :

J : Commissaire Levallois, que pensez vous de cette découverte ? Cela lie-t-il définitivement le meurtre de M. Glouti avec celui des trois victimes précédentes ?
L : C’est évident. Constatez par vous même ! La présence de nourriture similaire prouve que l’assassinat de M. Glouti est lié aux des trois meurtres précédent et non à une vengeance comme l’avait soulevé le commissariat en charge de cette affaire ! C’est forcément un acte de barbarie ultime commis par un fou, signe de la haine qu’il voue à l’église ! Vous verrez mon flair ne me trompe jamais ! Mais il a fait une erreur de trop en revenant ici.

J : Vous semblez sûr de vous. Le témoin serait-il capable de l’identifier ? Ou une autre preuve permettrait-elle de le confondre ?
L: Le tissu jeune homme ! Le tissu ! Il doit être plein d’empreintes ; nous allons procéder à quelques relevés et il y a fort à parier que c’est ainsi que nous le coincerons. Un être aussi dérangé ne doit pas à en être à son coup d’essai, en comparant nos résultats avec les listes des criminels déjà inculpés nous mettrons la main sur lui et l’enfermerons pour de bon.

J : C’est très rassurant. Mais si cet individu s’est rendu coupable des meurtres précédents, cela signifie t-il qu’il compte recommencer ? Que ferez-vous si c’était le cas ?
L : Allons. Ce rustre a fait un pas de trop en œuvrant sur mon arrondissement. Je suis bien trop malin pour lui et il n’aura pas le temps de comprendre quoi que ce soit qu’il sera déjà sous les verrous ! Il n’y a nul besoin de s’inquiéter, je prends les choses en main !

J : Une dernière chose. Votre collègue, le commissaire Voelsungen, travaille sur cette affaire depuis le premier meurtre. Comptez vous lui faire part de vos découvertes et unir vos forces pour mettre un terme à la cavale de cet illuminé ?
L : Certainement ! Il est grand temps qu’un fin limier tel que moi se plonge dans cette affaire et je serais enchanté d’apporter toute mon expérience et mon brillant intellect au Commissaire Voelsungen qui peine depuis bien trop longtemps sur cette simple affaire.

L’étau semble donc se resserrer autour de l’assassin et les forces de l’ordre sont plus que jamais sur le qui-vive, prêtes à faire cesser ce vent de panique qui a bouleversé nos rues. Le Dandy reste à l’écoute et suit la suite de l’enquête avec minutie, vous tenant informé de tout rebondissement !
Dengereuse famille
Nous sommes deux sœurs, si on nous met d'accord, nous pouvons faire disparaître le monde. Qui sommes-nous ?

Charabia
Complétez cette suite : F A J A O …

Mystérieuse inconnue
Je suis lourde ou légère, mais impalpable. Pourtant on me met ou on me brise. Qui suis-je ?

Question de vertue
Quand j'écarte les yeux j'écarte aussi les jambes, mais je coupe court à toute avance, qui suis-je ?

Pas de la même espèce
Combien d'espèces différentes d'oiseaux Moïse a-t-il sauvées et emmenées sur son arche ?

Réponses:
 
Une rumeur prêtant, que la mystérieuse Lydia Gray, compterait parmi ses cousins directs, un certain M. Dorian Gray, grand amateur d’art et d’invocations décriées par l’église… De nouvelles toiles pourraient-elles être exposées au Louvre ?

Un célèbre prophète chinois prétend que lors du nouvel an cette année (le 31 janvier), un homme se verra confié une armure à l’effigie de la divinité ancestrale célébrée : le cheval, pour sauver une princesse.

Le café d’Allan a vu hier, l’un des desserts de sa carte, sacré « champion du monde » par un psychanalyste toqué, contrôlé avec 8 mg de caramel par litre de sang.
Cette année les ventes de galettes des rois ont explosées ! Si bien qu’il a fallu relancer la fabrication d’une nouvelle gamme de fèves pour répondre à la demande. Une édition limitée qui s’est arrachée auprès des collectionneurs.

Mortimer, Mortiser, Mortier, Morty, Mort, Mortem, Post Mortem , les surnoms pleuvent pour certains rôlistes, une reconversion est-elle à envisager dans un domaine où les patients n’auraient plus aucune réclamation à faire de leur vivant ?

Un être bossu aurait été aperçu au-dessus des gargouilles de Notre Dame, tenant dans ses mains une jeune femme vêtue de rouge. Certains passants prétendent qu’il savait où trouver la Cours des Miracles.
Vends crème solaire à bas prix. Contactez M. Voelsungen.

Donne collection de robe très longue à froufrous. Bon état. Taille M. Livraison possible. Contactez M Eyssard.

Cherche local pour atelier de peinture, et exposition de toiles. Prix à débattre. Contactez Mlle Blanc.
Perdu bonnet blanc et blanc bonnet, à Longjumeau. Prière de les rapporter au Lost Paradise, 6e arr. Loge des Lenoir.

Vends boites de chocolat aux amandes, très bonne qualité, édition limitée. Se présenter local C, 7e arr. Demander  M. C.d.Or.

Donne cours de pâtisseries jusqu’à la mi-février, ingrédients fournis.  50Fcs pour 10 cours. Contactez Mlle Holmy.
Du brouillard en janvier, pour une année ensoleillée !
Voir le profil de l'utilisateur https://68.media.tumblr.com/db977b65799651a608e5ac19d12de37a/tum
 

Dandy n°4 | Visite nocturne au cimetière de Montmartre

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» /!\ Visite nocturne dans la chambre d'une comtesse...(PV)
» Visite nocturne [PV Aurélien F/ Mirta] [ATTENTION MEURTRE]
» [palais de l'épine dorée] Visite nocturne...
» 1657- Abbaye aux Dames, ville de Saintes
» Visite Nocturne

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Cabaret du Lost Paradise - Forum RPG :: Le Paris des plaisirs :: Rues & boulevards :: Journal du Dandy :: Journaux publiés-