Aller en haut
Aller en bas
Neige

Cabaret du Lost Paradise - Forum RPG

Forum RPG fantastique - Au cœur de Paris, durant la fin du XIXe siècle, un cabaret est au centre de toutes les discussions. Lycanthropes, vampires, démons, gorgones… Des employés peu communs pour un public scandaleusement humain.

Partagez | 
 

 Lady Opale D'Arbanville | Revenante Liberée et Libertine

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Ziggy Aseïr
The sound of silence~♫
avatar

Messages : 218
Date d'inscription : 27/06/2013

MessageSujet: Lady Opale D'Arbanville | Revenante Liberée et Libertine   Dim 10 Aoû - 21:14

Présentation, Lost ParadiseFrance ( Female ) | Hetalia

Opale D’Arbanville

My lady D’Arbanville…

    Surnom(s) :Lady, Milady, Opaline.
    Âge (en apparence) : 29 ans
    Sexe : Une lady voyons
    Nationalité : Française, bien qu’ayant vécu à l’étranger, à Pondichéry (Indes)
    Orientation sexuelle : Libertine
    Race : Revenante, plutôt contente en fait.
    Métier : Gérante d’un commerce d’épices et de denrées,marchandises venues des indes/aventurière/œnologue -c’est une excuse pour boire-/Archéologue par passion ( vous pouvez rajouter ce qu’il vous fait envie )
    Taille : 1m75
    Poids : Tututu, on ne demande pas ça à une lady!

    Ohohoh, ressers moi donc mon mignon tu seras gentil.  


Libre [X] //  Réservé [ ] // Pris [ ]



Personnality…

Why do you sleep so still



  • Erudite : Elle a effectivement passé toute sa vie d’humaine le nez plongé dans les livres à défaut de pouvoir faire autre chose. Dotée d’un grande intelligence naturelle et d’un vif intérêt pour toutes choses il ne lui a pas couté beaucoup de retenir toutes ces informations, lui constituant une culture à toute épreuve. Mais, même aujourd’hui elle continue de s’intéresser à tout, et se cultive attentivement. Elle aime l’esprit, les beaux mots, organise souvent des salons dans son manoir, des expositions, est mécènes de plusieurs artistes et possède une bibliothèque absolument faramineuse. Depuis peu, elle se passionne pour l'histoire et l'étude des légendaires.
  • Exentrique : On peut dire que plus d’une fois, Lady Opale D’Arbanville a défrayé la chronique, a fait couler beaucoup d’encre et a essoufflé les langues de vipère. En véritable excentrique elle n’hésite jamais à afficher ses gouts, re-décore son manoir tous les ans,  portes des robes courtes, loufoques, s’habille parfois en homme. Elle parle tout haut, tout fort, se bat pour ses opinions ( Elle défend farouchement le peuple et les droits des femmes). Elle enchaine les frasques et les conquêtes, s’engage dans de grandes causes, elle fait du bruit, elle dérange. D’Arbanville est un caillou dans les souliers cirés des grands de ce monde.
  • Casse-cou : En sa qualité de revenante, Lady Opale n’a plus vraiment à craindre en terme de blessure, ce qui lui laisse l’occasion de pouvoir tester de nombreux sports et aventures plus dangereuses les unes que les autres. Du parachute ? Du Deltaplane ? De l’escalade sans protections ? De la vitesse ? De la chimie explosive ? un seul mot d’ordre :  Yolo. Oui oui , ce terme barbare aurait été fort ironique dans le cas d’Opale. Après avoir passé sa vie humaine cloitrée chez elle, souffrant de faire a peine quelques pas, sa mort est une libération pour faire toutes ces choses qu’elle avait fantasmé. Mais, elle oublie parfois que ses proches eux, sont des gens vivant et elle les embarque dans ses folies. Faites attention avec Opale, il se pourrait qu’elle vous embarque pour une aventure d’où vous reviendrez… Peut-être pas en entier.

  • Aime se faire plaisir : Qu’il soit charnel, en rapport avec la nourriture, la boisson, la cigarette, le spectacle, le frisson etc… Opale recherche le plaisir. Toute une vie à se priver, ce n’est pas humain, tant mieux : humaine elle ne l’est plus ! Elle recherche continuellement à se faire plaisir, ne s’embarrasse pas du qu’en dira-t-on. Elle est un peu portée sur la boisson et à plutôt l’alcool joyeux, et une fois la soirée avancée il n’est pas rare de la retrouver un peu débraillée en train de chanter la marseillaise avec de parfaits inconnus. Bien sûr, un fantôme n’a plus besoin de manger, plus besoin de boire puisque par définition il ne vit plus. Mais là n’est pas la question. Hantée par sa vie passée, sa vie d’abstinence elle veut maintenant se libérer, et profiter enfin. C’est aussi pour ça qu’elle passe ses soirées au cabaret, un endroit qu’elle estime, qu’elle adore. Que ce soit le personnel, les artistes ou la clientèle. Elle n’hésite pas à laisser un généreux pourboire, ou un petit quelque chose pour un artiste.

  • Chaleureuse : Opale n’est pas très porté sur l’éthique. On lui a inculqué plus jeune. Elle la connait par cœur l’éthique. Elle peut vous réciter le manuel de la jeune fille modèle. Mais elle l’a en horreur. Elle n’hésitera pas à vous prendre dans ses bras, a vous pincer les fesses , vous affubler d’un petit sobriquet, vous interpeller. Elle est sociable et aime les gens, c’est ce qui lui permet de s’entourer de nombreux amis, mais aussi d’ennemis. Mais elle n’est pas facilement impressionnée par les bassesses, Gare à vous, Lady Opale est peut être ouverte mais pas facile pour autant.

Rumours…

I'll wake you tomorrow



    Ce personnage est inspiré de la Chanson Lady D’Arbanville de Catsteven.Opale n’est pas son vrai prénom, c’est son deuxième prénom. Au Départ, Lady Opale D’Arbanville était Miss Anna D’Arbanville. Son Père fut sa seule famille connue. Tous deux étaient les derniers héritier directs de la riche Famille D’Arbanville. Une famille très respectée en Provence française. Lorsque la mère de la jeune Anna mourut en couche, à sa naissance son père qui jusque-là avait repoussé une offre de travail en Inde à cause de la santé de sa femme décida de plier baguage et de s’enfuir loin de sa peine avec son enfant vers ce commerce florissant.Très vite, il fit fortune dans l’import/Export au compte de la France et devint un important personnage. Sa fille en grandissant développa de nombreux problèmes de santés, des rares problèmes. Et le climat des indes n’aidant pas, la jeune fille souffrait de milles maux à longueur de journée, ne pouvant pas sortir de chez elle. Condamnée à rester enfermée derrière les murs de leur immense manoir, et ce pendant des années. Alors Anna passa son temps à lire, à imaginer à apprendre pour passer le temps, pour s’évader de ce manoir qu’elle haïssait maintenant. Les années passaient, Anna s’embellissait mais dépérissait. Si bien qu’à l’aube de ses 29 ans elle mourut tragiquement, on la retrouva froide comme la pierre un matin dans son lit. On pleura beaucoup cette jeune femme, du moins le peu de monde qui la connaissait. Les quelques employés de son père, son père lui-même, et l’homme à qui elle était promis et qui venait dans le coup de perdre une dot considérable. Mais non, Miss Anna n’était pas morte. Enfin si, mais pas complètement. De sa mort d'ailleurs elle n'avait aucun souvenir, impossible pour elle de savoir si la maladie l'avait bel et bien emporté ou... ou si quelqu'un avait quelque chose a voir avec cela. Se rendant compte de son état et, au lieu d’accueillir cela comme une fatalité, elle l’accueilli comme une libération. Son père décédant peu de temps après elle, elle profita du fait que personne ne la connaissait pour changer d’identité : elle prit son deuxième prénom Opale, et devint : Lady Opale D’Arbanville, cousine de la regrettée Anna D’Arbanville. Falsifiant les papiers de son père, et élaborant un stratagème de maitre, elle devint de ce fait l’héritière de tous les biens de Feu son père. Et le commerce n’en fut que plus florissant. Mais, toujours avide de nouveautés, elle se mit à voyager pour finalement venir s’installer à Paris, dans un manoir qu’elle se fit construire. Paris, la France, pays dont elle avait rêvé depuis son enfance, pays de sa naissance, le pays de sa mère. Si sa condition de revenante lui convient assez bien, elle sait tout de même ce qu'elle implique : Il y a quelque chose sur terre qui la retient dans le monde des vivants, Mais quoi ? là est la question. Est-ce sa mort dont elle a oublié la cause ou un autre secret plus vaste, beaucoup plus dramatique ? C'est surement le grand mystère de sa nouvelle vie et ce sera aussi le dernier...


Other…

And you will be my fill, yes you will be my fill

Edward White


Edwaaaard darliing ~
Patron du cabaret où Opale passe une grande partie de ses soirée elle l’a néanmoins rencontré plus d’une fois lors de diners mondains. Elle apprécie, l’élégance, les manières et l’esprit du lycan. Il fait partie de ses invités de marque lorsqu’elle organise des réceptions et ne cesse de le complimenter sur son établissement Sa compagnie l’enchante aussi bien que sa conversation.


Léonard M. de Potinger


Léonichou ohoho Avec un caractère comme celui de Leonard, comment ne pas se faire aimer d’Opale ?
Ayant trouvé chez le jeune homme un caractère excentrique comme le sien et un gout prononcé pour l’art, les liens se nouèrent sans difficulté. La belle n’étant pas farouche poser nue pour le peintre la flattait énormément ( aah, qu’est-ce que l’amour de l’art ne vous ferez pas faire hein ?.)
Elle adore le jeune homme, le trouve «  à croquer » comme elle aime à le dire. Faites attentions au mondanités lorsqu’ils sont ensemble : ça fait des étincelles.


Gaspard Durnay


ohoho, ne fais pas cette tête vieux grizzli
Voilà bien un homme qu’elle apprécie et invite bien souvent à sa table. Si le coureur de jupon invétéré ne peut s’empêcher de dévorer la belle des yeux et si celle-ci s’en amuse bien ( entre nous, elle le trouve aussi adorable sous-ses airs de papa-ours ohohohoh ~), dès qu’ils commence à parler affaire on ne les arrête plus : deux vrai requins qui font affaire. Bon nombre de fois il l’aida à régler ses divers problèmes avec les journaux dit «  bien-pensant » qui dépeignait la belle dans les articles assassins. Si elle n’avait cure de ces sornettes, Gaspard pourtant lui sauva la mise bien des fois.

_________________
outre le silence je parle en  : #E0FFFF
↪ Marcel Marceau. a écrit:
" Avant de dire quelque chose, il faut s'assurer que le silence ne soit pas plus important. "



Ziggy's song ~the sound of silence, by Simon and Garfunkel.
Voir le profil de l'utilisateur
 

Lady Opale D'Arbanville | Revenante Liberée et Libertine

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» OPALE PETITE PEKINOISE DE 2 ANS (BEZIERS 34500) ADOPTEE
» Intrus... [PV: Couleur d'Opale]
» Single Lady - Timberlake Parody
» The Lady
» LADY MASTERMIND ♠ Whatever Gets The Job Done [Fiche Terminée]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Cabaret du Lost Paradise - Forum RPG :: Avant d'entrer au Lost Paradise :: Habitués :: Propositions des membres :: Civils [17/20 libres]-