Aller en haut
Aller en bas
Neige

Cabaret du Lost Paradise - Forum RPG

Forum RPG fantastique - Au cœur de Paris, durant la fin du XIXe siècle, un cabaret est au centre de toutes les discussions. Lycanthropes, vampires, démons, gorgones… Des employés peu communs pour un public scandaleusement humain.

Partagez | 
 

 Layth Aeterna ; Prince du désert, sa Majesté l'Idiot

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Layth Aeterna
♦ Prince du désert | Sa Majesté l'Idiot ♦
avatar

Messages : 58
Date d'inscription : 18/03/2015
Localisation : Là où traînent d'enivrantes vapeurs d'alchimie ~

MessageSujet: Layth Aeterna ; Prince du désert, sa Majesté l'Idiot   Mer 25 Mar - 3:01

Présentation, Lost ParadiseNero – Devil May Cry

Layth Aeterna

TOUCHE PAS À MON LENNY !

    Surnom(s) : Aucun. À moins que vous ne teniez à sentir le métal froid d’un pistolet braqué sur votre tempe.
    Âge (en apparence) : 25 ans
    Sexe : Masculin. Être une femme ne l’a jamais intéressé, bien qu’il en ait le pouvoir.
    Nationalité : Nébuleuse. Il semble être d’origine Arabe.
    Orientation sexuelle : Lennoxsexuel
    Race : Djinn
    Métier : Serveur au Lost Paradise. Contre son gré – si si, Lenny l’a obligé.
    Taille : 1m80
    Poids : 77 kg


You look like…

…fire and ice, beauty and rage

Une lumière dissipe les ténèbres, chaude, invitante, vibrante d’ésotérisme. Les conversations cessent aussitôt. Lentement, une silhouette émerge, ses bras épousant l’air d’une grâce peu commune. Tout autour, les regards se verrouillent sur l’apparition tandis qu’au loin les premières notes d’une musique envoûtante s’élèvent pour donner le ton. La danse commence et déjà de nombreux sourires apparaissent parmi la foule. Les plus sérieux retiennent leur souffle, exprimant leur ravissement à travers un murmure hébété. La soirée s’annonce prometteuse. À une table, un couple s’échange quelques paroles à voix basse lorsque, derrière eux, un lourd soupir les pousse à se retourner.

Quelqu’un n’apprécierait pas spectacle ? Impossible, se dit la jeune femme, et pourtant un homme accoudé au comptoir lève les yeux au ciel avec lassitude. La tête ainsi relevée dans une position nonchalante, il expose une peau hâlée que la pénombre obscurcit en même temps que l’épaisse chevelure aux reflets argentés lui chevauchant les oreilles, puis la pointe des joues. Il porte une longue tunique couleur carmin par-dessus d’insolites vêtements bleu nuit. Un étranger ? Son menton redevient soudain parallèle au sol dans un second souffle d’exaspération et leurs regards se croisent. La demoiselle s’essaie à lui sourire, mais n’en récolte qu’un haussement de sourcil frisant l’insolence. Sans insister, elle reporte son attention sur la scène.

Le spectacle se poursuit, les numéros s’enchaînent, emplissant l’air d’une ambiance onirique. Arrive l’entracte. À nouveau, la jeune femme risque un regard dans sa direction. Le jeune homme de tout à l’heure discute avec quelqu’un… Non, on le réprimande, elle voit sa mâchoire angulaire se crisper alors qu’il croise les bras en bombant le torse. Pire, un pli d’irritation se dessine sur son front ; il bout de l’intérieur. Ses traits se durcissent, assombrissant son expression déjà peu affable.

D’un geste sec, il retire son manteau et l’envoie valser de l’autre côté du comptoir. À bout de patience, il retrousse ses manches et serre les poings le long de son corps. Sur ses avant-bras, quelques veines ressortent alors qu’il lâche un rire mauvais. Moqueur, ses lèvres s’ourlent avec provocation. La discussion tournerait-elle à son avantage ? Difficile à dire, l’autre ne semble guère affecté par son attitude. Ils débattent un moment, mais la colère finit par l’emporter. Saturé d’agacement, il balaie les paroles de son interlocuteur du revers de la main et se dirige vers la sortie. Sentant le regard de la jeune femme le suivre, ses iris bleu clair viennent trouver les siens avant qu’il ne passe la porte. Elle soutient son regard sans broncher cette fois, l’interroge silencieusement, mais il n’en disparaît pas moins dans les rues de Paris.


You are…

…always so blindfolded about everyone and yourself

Dehors, la brise nocturne lui fouette le visage et un frisson dégringole le long de son échine. Il regrette déjà son départ précipité mais refuse de rebrousser chemin pour récupérer son manteau. Personne n’en attend moins de sa part, de toute façon. Orgueil et hargne ne font jamais bon ménage chez ce djinn déjà très impulsif et extrêmement maladroit en terme de relationnel. Il ressent toujours tout sans le moindre philtre et y répond généralement de la même manière. Sans prendre le temps de trier ses émotions d’abord, il réfléchit ensuite ; une fois le mal fait, une fois qu’il s’est énervé, vexé, qu’il a crié et tapé du poing. Un rien le tire hors de ses gonds, il en a pleinement conscience, s’en exaspère lui-même, et inutile de le mettre devant le fait accompli, vous n’en tirerez rien sinon la possibilité d’un coup au visage. Après tout, la vérité choque.

Jumelée à sa bêtise, sa mauvaise foi atteint souvent de nouveaux sommets inégalés. Ceci dit, aucun sujet ne l’atteint autant que l’alchimiste avec lequel il passe le plus clair de son temps. Lennox Von Wolfstadt, dit Lenny pour les intimes – soit personne à part lui. Vous l’aurez compris, il ne laisse aucun être vivant, homme ou animal, se tenir trop près de Lenny sans lui trouver des intentions malhonnêtes - à tort plus qu’à raison. Jalousie maladive, paranoïa excessive, tout y passe. Dans ses bons jours, il accueille la plus petite courtoisie d’un plissement d’yeux désapprobateur alors que dans ses mauvais, il agresse tout le monde à coup de menaces et d’insultes. Son comportement le rend très facile à lire et la plupart des gens en viennent à le tolérer grâce à cette transparence. Un être véritablement malfaisant cacherait mieux son jeu, n’est-ce pas ?

Heureusement, sa dévotion pour Lenny ne trompe personne. Mieux, elle le rend sympathique. La raison ? Son caractère change, en présence de l’alchimiste. Il se montre plus détendu – mais non moins attentif – et s’exprime via un comportement davantage espiègle. La première fois qu’on les voit ensemble déconcerte toujours un peu, puis amuse à force d’habitude. En revanche, les surprendre en tête-à-tête est assez déroutant. Alors railleur et… tendre, Layth paraît étonnement… normal. Auriez-vous passé la porte d’un univers parallèle sans vous en rendre compte ?

Si par miracle vous réussissez un jour à vous attirer son respect – de préférence en vous tenant loin de Lenny – il vous sera alors possible de lui demander services et faveurs qu’il vous rendra de bon cœur, mais pensez-y deux fois avant d’exiger quoi que ce soit de la part d’un lunatique, ses sautes d’humeur lui valent de réguliers séjours au commissariat. À croire que le seul langage qu’il connaisse vraiment soit celui de la violence. C’est d’ailleurs avec l’idée de crier au loup qu’il compte bondir devant Edward en repassant le seuil du cabaret… Admettant que le lycan ne l’y attende pas déjà de pied ferme.


Once upon a time…

… I didn’t have a candle to guide me

Leurs pas résonnaient malgré l’étroitesse du couloir. À quand remontait la dernière fois où un humain emprunta ce passage ? Telle une tapisserie, la poussière épousait les murs par-dessus d’anciens symboles gravés dans la pierre. Les grains de sable craquaient sous leurs pieds et une odeur pestilentielle de renfermé leur montait au nez. Incapable de contenir son excitation plus longtemps, l’homme jeta un regard vers sa collègue par-dessus son épaule.

-Tu imagines, si elle est vraiment là ?
-Ne t’emballes pas, nous ne sommes sûrs de rien.
-La cart-
-Elle peut mentir.


Il le savait, pourtant il ne s’en renfrogna pas moins. Le secteur des artefacts était la risée de la Curia, personne ne leur accordait le moindre crédit. Tous des illuminés, se désolait-on en les entendant espérer mettre la main sur des objets légendaires. Une course aux chimères, ah ! Ils allaient leur montrer, à tous.

-Les pièges que l’on traverse servent forcément à garder quelque chose.
-La porte…
-Quoi ?
-Retourne-toi, elle est ouverte.


Elle avait raison. Devant eux se dressaient les vestiges de l’entrée scellée du tombeau. L’œuvre de pilleurs ? Trop tôt pour le dire. Torche en main, ils s’engouffrèrent dans l’obscurité et longèrent les murs pour conserver leurs repères. Pas la peine de prendre des risques inutiles, il valait mieux redoubler de vigilance plutôt que se perdre dans la hâte de toucher au but.

L’air se raréfiait, à moins qu’il ne s’agisse du poids de l’appréhension compressant leurs poumons. Au premier coin, ils bifurquèrent prudemment et poursuivirent leur exploration. Jusqu’à présent la pièce semblait vide. Encore une fausse piste, un énième cul-de-sac ? Dire qu’ils avaient déboursé de leur poche pour se payer cette expédition.

Cling !

Alerté par un tintement métallique contre sa botte, il baissa les yeux en tendant la torche à sa partenaire, puis s’accroupit au-dessus du sol.

-Des chaînes ?

Sans répondre, il se redressa et suivit les maillons avec précaution. La flamme l’imita jusqu’à ce que sa lumière ne dévoile un dispositif d’emprisonnement incrusté au mur. Sur l’extérieur des menottes, des éraflures rappelaient des marques de griffes sur le fer. S’y attardant, leurs yeux s’écarquillèrent de stupeur à l’idée de ce qui avait un jour pu s’y trouver.

-Il y avait quelque chose ici, regarde par terre.

Pivotant sur la gauche, l’homme s’avança de quelques pas pour mieux voir. Deux couches de crasses bien distinctes recouvraient le sol. S’y penchant, il tira un étui en cuir de sa poche et en extirpa un pinceau afin d’épousseter le dépôt de poussière. En-dessous, collée au carrelage, une substance séchée colorait sombrement la pierre.

-Qu’est-ce que c’est ?

Usant d’un scalpel, il en gratta la surface avant d'humer l’échantillon et de l’examiner de plus près.

-Du sang, je dirais.

La réponse fit naître un pli soucieux entre les sourcils de la jeune femme. Où étaient-ils tombés, dans la caverne d’un dragon – monstre et montagne d'or en moins ? Rien à voir avec la fontaine de jouvence promise au départ.

-On aurait voulu le couvrir ?
-Il semblerait.
-Dans quel but ?


Pensif, l’homme se releva. Son regard passa du sol aux chaînes et revint trouver celui de sa collègue. Au vu de son expression, il comprit qu’ils partageaient la même conclusion. Les pièges ne servaient pas à empêcher quiconque d’entrer, mais quelque chose d’en sortir. On avait transformé le tombeau de la pyramide en prison.

Aussi, la question persistait : pourquoi dissimuler le sang ?
Et où pouvaient bien se trouver la créature et son trésor, à présent ?

x – x - x

-Layth, sors de là !

Sourde oreille du djinn pataugeant dans la Seine sous la belle étoile.

-Viens Lenny, elle est bonne.

Inutile de lui rappeler l’existence des bains publics, il n’y entendra rien. Tout comme il sait que s’il ne s’extirpe pas sous peu de l’eau, on l’abandonnera à son sort sans état d’âme. Des plans pour finir la nuit entre les mains du commissaire Voelsungen… Encore. La perspective le désenchante assez vite et il se met à nager paresseusement vers le rivage. Assisté par ses mains posées à plat sur le rebord, il se donne un élan et se hisse aux pieds de Lenny où un sourire en coin lui donne un air aussi arrogant que détestable. Fier de sa petite escapade, il enfile sa tunique rouge par-dessus le reste de ses vêtements trempés.

-Je meurs de faim, on va manger ?
-Tu ne peux pas mourir ainsi et tu ne ressens pas la faim, Layth.
-Rabat-joie.
-Idiot.


Amusé, il émet un léger rire. Il y a longtemps que l’insulte sonne comme un compliment à ses oreilles, et qu’il s’en enorgueillit. Quant à la nourriture, il aime tout bonnement se goinfrer. Une habitude peu commune chez les djinns, mais Layth n’est pas un djinn comme les autres.



Sous le masque

    Surnom(s) : Anne
    Âge : Majeure et vaccinée, votre honneur !
    Expérience en RP : Une dizaine d’années /o/
    Avis/Suggestions/Questions concernant le forum : Je suis subjuguée par l’ambiance \*v*/
    Comment avez vous connu le forum ? Une vouivre m’a montré le chemin, elle ne devrait plus tarder.
    Avez-vous lu le règlement ? « Dévoré par un loup, curieux de faire la connaissance avec une vouivre »


Dernière édition par Layth Aeterna le Mer 25 Mar - 19:31, édité 2 fois
Voir le profil de l'utilisateur
Aldrick Voelsungen
Man & Wolf : I'm armed
avatar

Messages : 1779
Date d'inscription : 02/06/2012
Age : 28
Localisation : Pas si loin de vous...

MessageSujet: Re: Layth Aeterna ; Prince du désert, sa Majesté l'Idiot   Mer 25 Mar - 12:57

Bienvenue au Lost o/

Que dire ? Ta fiche se dévore d'un bout à l'autre sans qu'une once de répit soit même envisageable. Pour un peu ce serait presque addictif. Ta plume est particulièrement belle, et décrit avec une simplicité déconcertante les ambiances les plus complexes, on sent que tu as de l'expérience et que tu t'amuses en écrivant. Ça fait plaisir et c'est très agréable !

Je crois même n'avoir trouvé qu'une unique faute, et je ne suis même pas sûr que ça en soit en vraiment une ! De mémoire, il n'y a que Nathanaël qui avait jusqu'alors réussi pareil exploit, et rien que pour ça, chapeau bas très cher.

Toutes les descriptions et l'histoire sont sympathiques à mon sens et je ne crois pas avoir vu quelque incohérence que ce soit, c'est à se demander si tu n'as pas déjà complètement fusionner avec Layth XD

Du coup, je te souhaite à nouveau la bienvenue sur le forum et j'espère que tu continueras à nous régaler avec des textes d'une telle qualité lors de tes rps /o/

P.S : Si tu veux qu'on regarde pour le lien Layth/Aldrick n'hésites pas à me mp Wink

_________________
« C'est incroyable : le nombre de mensonges qui sonnent comme une vérité
et le nombre de vérités qui sonnent comme un mensonge... »



Voir le profil de l'utilisateur
Lennox Von Wolfstadt
Ω Of Gunpowder and Magic Ω
avatar

Messages : 761
Date d'inscription : 10/12/2010
Age : 26
Localisation : Qui sait? Dans un laboratoire? Devant un piano?

MessageSujet: Re: Layth Aeterna ; Prince du désert, sa Majesté l'Idiot   Mer 25 Mar - 13:23

(Officiellement) Bienvenue \ovo/

ça fait depuis ce matin que je me roule parterre ( ou plutôt dans mon lit, mais ce n'est qu'un détail) en lisant ta fiche et Oh god. C'est beau qvq. C'est mystérieux (même pour moi hoho). J'avais très hâte de lire quand je suis allée me coucher hier, et je ne suis pas déçue,au contraire, ou alors comme on dit par ici, je suis déçue en BIEN.

Je plussoie Aly, tu as déjà fusionné avec Layth, donnant Ultimate Layth. Un Layth, better, stronger. J'ai tellement hâte de Rp avec toi ( non, vous ne rêvez pas, j'aperçois une lueur de motivation pour la première fois depuis un an et demi/ deux ans)

Encore bienvenue, Laythouille \ovo/

_________________



Lennox Van Wolfstadt experiments in #DEB887
Click me!:
 
Voir le profil de l'utilisateur
Ashton Lyn
☽-I am the Captain of my Pain-☾
avatar

Messages : 218
Date d'inscription : 15/03/2015
Localisation : Le Lost, un vieux bar défraîchi...

MessageSujet: Re: Layth Aeterna ; Prince du désert, sa Majesté l'Idiot   Mer 25 Mar - 15:14

Bon du coup je te dis bienvenue depuis un compte non validé xD
Très belle fiche (je l'ai dévorée) et comme disais Aly tu as une écriture agréable et fluide !
Bravissimo ~

_________________

Ain't Gonna Rain Anymore - Nick Cave
I speak in #280000
Voir le profil de l'utilisateur
Edward White
l Dans l'ombre du loup l BIG BOSS l
avatar

Messages : 1764
Date d'inscription : 21/12/2010
Localisation : Glande derrière son bureau au lieu de faire sa paperasse.

MessageSujet: Re: Layth Aeterna ; Prince du désert, sa Majesté l'Idiot   Mer 25 Mar - 22:31

Layth /o/

Me voici, me voilà pour ta fiche !

Je vais essayer de faire court, mais je ne promets rien ~

Je voudrais déjà te dire que j'ai beaucoup apprécié lire ta fiche.
Tu as une plume très fluide, qui va droit à l'essentiel avec des phrases dont la simplicité donnent beaucoup de plaisir à la lecture de tes textes.

J'aime beaucoup la liaison que tu as faite entre les deux descriptions.
Tu nous mets bien en appétit dans la première partie, avec une description rondement menée par les yeux de la cliente. On imagine sans mal l'air ronchon du Djinn et ça donne vraiment envie de le connaître.
De plus, comme tu enchaînes directement avec un point sur son caractère, on n'est pas déçu !
Je suis entièrement d'accord avec Aldrick sur le fait que le personnage de Layth semble avoir été conçu pour toi et qu'il te sied à merveille. En tout cas, j'ai l'impression que tu en as compris toutes les subtilités, ce qui rend la lecture agréable et aussi spontanée que peut l'être le Djinn !

Pour l'histoire maintenant.
Elle est étrangement agréable, tout en restant un peu frustrante.
L'ambiance que tu as réussi à y installer laisse planer le mystère sur Layth, tout en offrant la possibilité au lecteur d'imaginer mille et une aventure. On a très peu de détails, et pourtant les deux scènes décrites sont limpides et suffisantes pour faire comprendre les grandes lignes de l'histoire deu Djinn.
C'est vraiment bien trouvé. Ça reste un peu frustrant, car vu ta plume, on aurait envie de grandes aventures dans le désert, de pharaon, de magie, etc. Mais tu as réussi à en donner juste ce qu'il faut pour que le lecteur ne reste pas si sa fin.

Vraiment bravo.

Et comme le dit Aly, je n'ai pas vu de faute, donc rien d'autre à redire à ce niveau !

Bref, c'est avec un grand plaisir que je t'annonce que tu es... VALIDÉ !

Je vais donc t'ajouter au groupe des employés, et je te laisse suivre les instructions suivantes pour finir ta fiche /o/

Bienvenue au
Lost Paradise

Il faut maintenant...
Faire ta demande de rang ici.
Pour les relations, c'est par .
Pour une demande de RP c'est ici.

Et bon RP parmi nous !
Voir le profil de l'utilisateur https://68.media.tumblr.com/db977b65799651a608e5ac19d12de37a/tum
Layth Aeterna
♦ Prince du désert | Sa Majesté l'Idiot ♦
avatar

Messages : 58
Date d'inscription : 18/03/2015
Localisation : Là où traînent d'enivrantes vapeurs d'alchimie ~

MessageSujet: Re: Layth Aeterna ; Prince du désert, sa Majesté l'Idiot   Jeu 26 Mar - 2:39

Merci beaucoup pour l'accueil et tous vos beaux commentaires, ça fait très plaisir et je suis ravie que la fiche vous plaise \o/

L'orthographe et moi, c'est une grande histoire d'amour, on m'offre des dictionnaires à Noël et ça me rend heureuse - bon, c'est arrivé une fois, mais l'idée y est, je dois être tombée dans une soupe à l'alphabet étant petite /pan/

Le personnage de Layth m'a tapé dans l’œil immédiatement et j'ai plein d'idées pour le jouer, tester ses limites et le faire évoluer ! Lenny, on va bien s'amuser What a Face (Je sais que tu aimes ce smiley, chut) Ultimate Layth is reaaady to fly ~ /o/

Pour l'histoire, eh bien j'ai hésité à la faire plus longue, mais j'ai préféré m'en tenir à l'essentiel en semant des petits cailloux comme perches à tendre aux joueurs en tant qu'éléments à développer au fil du RP. Parce qu'il y a ce que le personnage sait et ce que les joueurs savent, et j'aime bien entretenir un peu de suspense tantôt pour l'un, puis l'autre o/ Je suis un peu sadique aussi, mais faut pas le dire trop fort ~

J'avais dans l'idée de publier les mémoires du premier alchimiste à avoir trouvé l'élixir auprès de Layth aussi, mais à part la forme journal, je ne voyais pas trop comment les mettre en place. Je vais donc garder l'idée pour plus tard car je me suis aussi prise d'affection pour l'ambiance fantastique et le décor égyptien :loupe

Au plaisir de vous recroiser tous en jeu et non Edward je ne nettoierai pas l'argenterie èé !

P.S. Je t'envoie un MP très bientôt pour discuter du lien, Aly o/
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé



MessageSujet: Re: Layth Aeterna ; Prince du désert, sa Majesté l'Idiot   

 

Layth Aeterna ; Prince du désert, sa Majesté l'Idiot

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» tuto haradrim, opération désert
» Le Roster de la WWE qui ne sert à rien ...
» [22/04/11] Une news qui sert à rien
» Mission au dangereux désert de Salterens...
» L'Etablissement des Chiens du Désert

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Cabaret du Lost Paradise - Forum RPG :: Avant d'entrer au Lost Paradise :: Papiers d'inscription :: Autres employés-