Aller en haut
Aller en bas
Neige

Cabaret du Lost Paradise - Forum RPG

Forum RPG fantastique - Au cœur de Paris, durant la fin du XIXe siècle, un cabaret est au centre de toutes les discussions. Lycanthropes, vampires, démons, gorgones… Des employés peu communs pour un public scandaleusement humain.

Partagez | 
 

 Downton Abbey [Bastian; Val & Nath]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Downton Abbey [Bastian; Val & Nath]   Lun 13 Juil - 23:31

La journée avait à peine commencé dans le manoir mais déjà de nombreuses personnes s'agitaient à l'intérieur. Entre les majordomes et les femmes de chambres s’affairant dans les étages, nettoyant ou surveillant les dormeurs; les cuisiniers qui préparaient les petits déjeuners ou tout autre employé devant accomplir leur besogne matinale.
Victor aurait préféré faire la grasse matinée, jouer les hôtes qui se faisaient bichonner par tout ce beau monde. Il y avait eu droit lors de son arrivée. Et puis Bastian avait jugé qu'il devait mériter sa place dans la demeure et lui avait collé le rôle de majordome... Parfois il ne faisait que le groom, allant surveiller qui sonnait à la porte et courir avertir son oncle. Il ne pouvait de toute façon pas sortir dans la rue pour le moment. Il était trop jeune et immature pour dissimuler son apparence démoniaque, au grand damne de son tuteur. Aussi passait il le plus clair de son temps à trainer dans la propriété en attendant que son oncle lui accorde un peu de temps pour lui apprendre les rudiments de la vie d'un démon en société.

Cependant aujourd'hui, il craignait de ne pas avoir l'occasion d'avoir son cour particulier. Malgré l'heure peu avancée, un invité s'était déjà invité sous leur toit, ignorant complètement la foule d'individus étranges qui errait dans les couloirs et était en entrevue avec le couturier.
Il était plutôt rare de croiser quelqu'un d'aussi imperturbable, mais il avait apprit que c'était depuis peu. En fouillant ses souvenirs, il réalisait que cette inconnue était déjà venue et n'avait effectivement pas eu la même réaction. Mais là encore il l'avait surprit à afficher un sourire curieux au lieu d'un air épouvanté.
Une humaine des plus étranges, mais fort heureusement, de leur côté.

Le jeune démon sortit du hall et observa le grand parc qui entourait la résidence, frissonnant à cause de la fraîcheur. La rosée du matin perlée encore sur les feuilles des arbres, donnant une atmosphère douce et sereine. Il resta rêveur devant le spectacle avant de réaliser qu'une autre personne observait la même chose. Un grand homme aux longs cheveux noirs et aux yeux rouges comme des rubis attendait patiemment dehors, silencieux comme une tombe.
Victor fronça les sourcils et finit par s'approcher de lui, les mains planquées au fond de ses poches de pantalon.


"Pourquoi tu n'entres pas, c'est pas la première fois que tu viens..."

"Je suis très bien ici, j'aime beaucoup la tranquillité du matin."

"... Tu veux boire une boisson chaude ? le cuistot est en train d'en faire..."

"Non merci, Victor."

L'homme tourna la tête vers lui et le dévisagea de son regard de braise, le jugeant un instant. Cela contraria le jeunot, contrôlant difficilement l'agacement qui le prenait à chaque fois qu'il venait à croiser cet individu et encore plus depuis qu'il avait comprit qui il était. Et il savait pertinemment que lui aussi l'avait comprit. Mais ils n'en parlaient jamais. Lui ayant honte d'avoir fait une erreur aussi idiote et l'autre ne voulant pas remémorer le pacte qu'ils avaient un jour conclue.

"Très bien... Dans ce cas tu ferais mieux de rejoindre ta maîtresse, Tonton m'a fait comprendre qu'il faudra ta coopération. Suis moi."

Le brun le dévisagea encore un instant, puis hocha lentement la tête, se redressant et quittant le parc pour l'intérieur du manoir. Tout était encore en effervescence quand ils traversèrent l'endroit pour rejoindre l'étage, se dirigea immédiatement vers les quartiers du démon de feu. Il se pavanait rarement de son grade au sein des enfers, mais on aimait tout de même s'en rappelait au cas où viendrait à perdre patience. Toujours savoir la puissance de son voisin pour mieux limiter les dégâts et fuir avant de devenir sa cible. Voilà ce qu'on lui avait apprit et il respectait à la lettre cette règle, étant trop faible pour tenir tête à Bastian.

Arrivés à destination, Victor frappa à la porte et attendit timidement qu'on lui autorise l'accès. Ces derniers temps, il sentait son oncle stressé et n'osait plus lui chercher querelle. Préférant qu'il redevienne calme et blagueur, il attendait sans se plaindre, résigné.
Une voix d'homme lui intima d'entrer, lui signalant que Bastian avait finit de raconter la partie la plus importante de son récit à l'invité.
Il ouvrit la porte et laissa entrer son accompagnateur, celui-ci faisant une légère révérence courtoise en entrant, puis se dirigea vers son amie, posant une main réconfortante sur son épaule. Elle tourna les yeux vers lui et afficha un léger sourire avant de froncer les sourcils, focalisant son attention sur le démon.

"Et qu'est-ce que j'y gagne dans tout cela, je te rappelle, mon cher Bastian, que je risque gros dans l'affaire."

"Après toutes les faveurs et aides que j'ai pu vous accorder, je te trouve bien ingrate. Il est temps de me rendre la pareille, à présent."

La jeune femme se mordit la lèvre inférieure, semblant prendre assez mal cette réponse, lui faisant réaliser qu'il n'avait pas tord. Elle ne fit néanmoins aucune remarque là dessus, se contentant de fixer l'homme jouant avec sa barbichette. Il semblait réfléchir un instant puis haussa les épaules.

"Tu es pleine de ressource, je suis certain que cela ne te posera aucun problème. Ton voyage à Londres t'as endurcit ou non ?"

"Il m'a surtout apprit à me méfier encore plus des faux sourires. Ma cicatrice est là pour me le rappeler chaque jour... Donc je te le redemande: Pourquoi devrais-je prendre autant de risques ?"

"Car tu es la seule humaine que je connaisse capable de le faire. Souhaites tu en apprendre plus sur mes intentions ou vas-tu continuer ton petit numéro ?"

Elle sembla hésiter un long moment, jetant un coup d'oeil vers son compagnon. Il l'interrogeait du regard et elle se devait de luis expliquer la situation, il devait d'abord donner un avis positif car sans lui, rien ne pourrait se faire.
Victor écoutait attentivement tout cela, à présent très curieux s'en apprendre d'avantage. Hélas, son oncle réalisa qu'il était toujours là et le congédia. Vexé, il recula et ferma la porte, se retrouvant dans l'incompréhension la plus totale.
Que se passait-il dans l'esprit dérangé de Bastian ?

Il ne put hélas pas le savoir. Il envisageait de poser la question au grand brun à sa sortie de la pièce mais quand celui-ci montra enfin le bout de son nez, il marchait vers la sortie avec sa compagne humaine et Bastian. Impossible de l'atteindre. Le jeunot soupira et se précipita vers la porte, ouvrant celle-ci pour faire son travail de groom, la mort dans l'âme.
Jetant un regard dépité vers son oncle celui-ci se mit sur le seuil du manoir et salua le duo, les interpelant une dernière fois, un étrange sourire sur les lèvres.


"J'espère vous revoir en bonne compagnie. Passez une bonne journée, Valentine, Loki..."

Une flamme brillait dans ses yeux emeraude et Victor comprit alors qu'il valait mieux pour lui de ne rien savoir aux projets du Diable. Car dans cette état d'esprit, cela n'envisageait vraiment rien de bon.
Valentine Lefevre
† Reporter of Paranormal †
avatar

Messages : 1565
Date d'inscription : 22/02/2011
Age : 27
Localisation : Partout, même là où vous ne l'imaginez pas 8D

MessageSujet: Re: Downton Abbey [Bastian; Val & Nath]   Mer 15 Juil - 19:34

Avançant d'un pas rapide à travers la foule qui commençait à envahir les rues parisienne, la jeune journaliste se retenait avec difficulté de broyer du noir. Sur le coup, Bastian l'avait bien eu et il lui était impossible de refuser sa demande. Elle aurait bien aimé ne pas se rendre chez lui si seulement elle s'était douté de ce qu'il avait voulu lui dire.
Secouant la tête, elle tourna la tête vers son compagnon, celui-ci restant silencieux depuis leur départ. Tout se jouer autour de lui, elle en avait bien conscience et cette histoire n'était pas sans danger. Elle avait peur que cela tourne mal, qu'il soit la cible de plus d'une personne à cause de cette bêtise... Mais peut-être le démon avait raison et qu'il fallait à présent agir.
Après tout, cela faisait déjà un moment que cela lui brûlait les lèvres, cela était surement un signe qu'il valait à présent agir.

Leur route se termina devant une grande église à la pierre finement sculpté en des ornements religieux. C'était plutôt agréable à voir si on en oublié le sens premier. cependant il était indéniable qu'il s'agit d'une partie importante de l'histoire humaine et l'ignorait aurait été dommage.
Valentine hésitait à entrer, encore en proie aux doutes. Inquiète, elle se tourna vers Loki, sondant sa réaction. Il semblait plongé dans ses pensées, mais lorsqu'il tourna enfin les yeux vers elle, il lui sourit gentiment et lui parla d'une voix douce.

"Bien, on entre ?"

La rouquine se sentait tiraillée entre sa dette envers le démon et son amour protecteur envers son compagnon. Elle détestait devoir choisir entre son honneur et ses sentiments. Cependant elle hocha la tête et se cramponna au bras de l'homme, entrant avec lui à l'intérieur de l'édifice. Il y faisait incroyablement frais, chose peu surprenante dans une église. Un peu partout, des fidèles observaient en silence l'autel central, priant ou se recueillant. Par une heure aussi matinale, Valentine aurait dû se douter de la présence d'autant de croyants.

Elle grimaça, détestant les préceptes religieux. Sa mère avait un jour essayé de lui enseigner cela pour qu'elle cesse de rechigner à aller au catéchisme, mais cela avait été vain et lorsqu'elle fut suffisamment grande pour assumer ses actes, elle faisait exprès de feindre un mal de ventre ou faisait l'école buissonnière durant ses heures de cours religieux. Elle croyait certes aux créatures et avait la preuve de leur existence, mais de là à dire qu'il existait une entité suprême qui régnait sur tout... Non, elle gardait une pensée scientifique sur l'évolution de l'humain.
Et son père faisait tout pour la soutenir dans ses choix, lui ayant transmis cette philosophie bien malgré lui.

Interdite, elle avança dans l'allée centrale, s'approchant de la nef, observant le vitrail, brillant de milles feux au contact du soleil. Ce n'était pas désagréable à regarder et lui faisait penser à autre chose. Mais il lui fallut renoncer à ce divertissement bien trop tôt. Loki serra doucement son bras afin d'attirer son attention, indiquant du regard la raison de leur venue.
Proches de quelques vieilles personnes, ferventes aux yeux du seigneur, une silhouette familière se détachait du lot, facilement reconnaissable. Il était plus jeune que la plupart des personnes présentes. On aurait presque cru qu'il n'y avait pas sa place. Pourtant c'était lui qui officiait ici et portait la soutane. Valentine trouvait presque dommage de voir quelqu'un de son âge se tourner vers ce en quoi elle croyait le moins.

Ils patientèrent un moment, hésitant à aller le déranger ainsi. Peut-être valait il mieux qu'il n'y ai plus personne avant d'aller le voir ?
Mais le soucis fut que les vieux du quartiers semblaient vouloir absolument parler des heures avec le jeune homme, commençant à agacer fortement la rouquine qui, malgré la pression qu'elle ressentait, redevenait doucement celle qu'elle était ordinairement: une chieuse anticonformiste.
Oubliant soudain la politesse, elle s'approcha d'eux, entrant dans le champ de vision de l'homme d'église. L'observant avec intensité, elle chercha a capter son attention et quand elle pensa l'avoir, elle lui adressa la parole, sa voix passant au dessus des autres radoteurs.


"Bonjour, Nath, cela faisait un bail. Puis-je te parler en privé s'il te plait ? C'est... très important."

Se rappelant la raison de sa présence ici, elle se mordit la lèvre mais dissimula sa gène et tint bon, ignorant délibérément les regards outrés des vieux fanatiques. Il lui sembla entendre une dame glapir en voyant son visage et bientôt elle réalisa qu'il y avait en effet des raisons de cette réaction. Depuis son retour d'Angleterre, on ne la regardait plus de la même manière et pour cause. Des cheveux délibérément détachés et négligés beaucoup plus longs qu'avant et une cicatrice traversant son œil gauche avait modifié son apparence, la rendant plus sauvageonne et encore moins fréquentable aux dires de certains. Certes, elle était devenue moins amicale et plus méfiante, mais cela ne l'empêchait pas de se comporter comme avant !
Elle se demanda soudain si Nath allait la reconnaître et rougit légèrement, un peu embarrassée.

Derrière elle, Loki s'était approché de la scène et affichait un léger sourire, semblant amusé par le sans gène de sa maîtresse, comme rassuré de la voir agir ainsi. Cela devait être le seul à avoir ce genre de réaction quand on y réfléchissait bien...


[Voilà à ton tour XD. Tu n'as qu'à me dire si tu veux que je rajoute autre chose]

_________________


Voir le profil de l'utilisateur
 

Downton Abbey [Bastian; Val & Nath]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Downton Abbey
» DOWNTOWN ABBEY
» Nath, tout simplement
» Les orphelines d'Abbey Road
» J'avais oublié de te rendre le string de ta copine. [Nath & Diego]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Cabaret du Lost Paradise - Forum RPG :: Archives :: Affaires classées :: RPs sans suite-