Aller en haut
Aller en bas
Neige

Cabaret du Lost Paradise - Forum RPG

Forum RPG fantastique - Au cœur de Paris, durant la fin du XIXe siècle, un cabaret est au centre de toutes les discussions. Lycanthropes, vampires, démons, gorgones… Des employés peu communs pour un public scandaleusement humain.

Partagez | 
 

 Décembre 2015 : Un, deux, trois, trois petites colles

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Edward White
l Dans l'ombre du loup l BIG BOSS l
avatar

Messages : 1772
Date d'inscription : 21/12/2010
Localisation : Glande derrière son bureau au lieu de faire sa paperasse.

MessageSujet: Décembre 2015 : Un, deux, trois, trois petites colles   Jeu 10 Déc - 21:01

Questions du mois de décembre


Question au rôliste 1 - Où, comment, trouvez-vous l'inspiration ? Film, livre, jeux vidéo, musique…

Question à sa muse2 - Une chose sur eux qu'ils préfèrent ne pas raconter aux autres ? Ce qui les embarrasse ?
3 - La première chose qu'ils remarquent en rencontrant quelqu'un ?
Voir le profil de l'utilisateur https://68.media.tumblr.com/db977b65799651a608e5ac19d12de37a/tum
Ashton Lyn
☽-I am the Captain of my Pain-☾
avatar

Messages : 218
Date d'inscription : 15/03/2015
Localisation : Le Lost, un vieux bar défraîchi...

MessageSujet: Re: Décembre 2015 : Un, deux, trois, trois petites colles   Jeu 10 Déc - 21:38

QUESTION AU RÔLISTE:

1 - Je m'inspire principalement de musique, mais parfois - souvent - ça me vient juste comme ça, ou quand je commence à écrire. Sinon, il suffit que je vois quelque chose qui mette en route mon imagination et je me lance ! En fait l'inspiration me vient sous toutes les formes, et à tout moment tant que je suis droite dans mes baskets !

QUESTION A SA MUSE:

2 - Ashton : En fait Ash parle très peu de lui-même de manière générale. Pas qu'il se pense inférieur, juste que ça l'intéresse moins que d'en apprendre sur les autres. Les sujets qui fâchent sont assez aisés à deviner pour quiconque connaît son histoire : il ne parle jamais d'Evelyn, sauf si on l'y pousse, et il aura du mal à s'exprimer correctement sur un sujet lorsqu'il est blessé physiquement ou moralement. En général il avoue que quelque chose n'allait pas une fois qu'il a tourné la page et qu'il est trop tard pour tenter de le réconforter.

Narcisse: De manière générale... Parler rend Narcisse gêné et nerveux. Le pire, à ses yeux, reste toutefois de devoir prendre des décisions, ou de parler de son passé. L'un parce qu'il a toujours peur de prendre la mauvaise, l'autre parce que ses souvenirs, même les meilleurs, ont tendance à le plonger dans une mélancolie profonde dont il préfère se détacher. En fait le seul moyen de rendre Narcisse à l'aise dans une conversation est de lui parler d'acrobatie.


3- Ashton : "Son aura. C'est la seule partie vraiment agréable de ma nature, et j'en profite à fond ! Chacun en a une particulière et unique, et j'adore les regarder. Imaginez une sorte de fumée qui s'échappe un peu de chaque individu, avec sa couleur, sa forme, et imaginez de pouvoir la ressentir. C'est plus intense que de la voir, comme si elle était... en vous. Bref, les auras, c'est ce qu'il y a de plus remarquable chez une personne pour moi."

Narcisse: "C-ça va avoir l'air ridicule... Ses pieds. En fait, c'est surtout parce que je regarde plus souvent par terre qu'ailleurs quand je marche, s-sauf quand je fais de l'acrobatie mais là c'est différent. Du coup je remarque... les chaussures, un peu, et puis les démarches. C'est plus intéressant que ça en a l'air, et moins bizarre, je vous promets... Sinon je regarde les yeux, quand ils ne sont pas posés sur moi..."

_________________

Ain't Gonna Rain Anymore - Nick Cave
I speak in #280000
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Décembre 2015 : Un, deux, trois, trois petites colles   Ven 11 Déc - 16:37

Question au rôliste

1 - Où, comment, trouvez-vous l'inspiration ? Film, livre, jeux vidéo, musique…


Personnellement, j'ai surtout besoin de temps pour rêvasser. Les transports, ou mieux, marcher, ça me permet de partir dans ma tête, d'imaginer une scène puis sa suite. Parfois aussi l'inspiration vient parce que je ne sors pas mentalement de l'histoire - c'est le cas pour les RPs auxquels je vais répondre immédiatement, par exemple, le fait de lire quelqu'un d'autre entraîne une motivation et inspiration renouvelée. J'aime bien m'inspirer de petits détails croisés à un moment de ma vie, et sinon, certainement les livres (je lis beaucoup, je ne regarde pas beaucoup de films et je n'écoute pas beaucoup de musique, en fait).

Question à sa muse

2 - Une chose sur eux qu'ils préfèrent ne pas raconter aux autres ? Ce qui les embarrasse ?


L'existence de son escarboucle, et le fait qu'elle l'a perdue, très clairement. Elle ne voudrait pas qu'on ait ce pouvoir sur elle, ou qu'on puisse la mettre en faute. Ce qui l'embarrasse le plus : avouer avoir tort.

3 - La première chose qu'ils remarquent en rencontrant quelqu'un ?


Sa tenue / propreté. Mariotte n'aime pas les chemises pas repassées ni les bottines boueuses.
Alexander Wenhams
~♠~ Remedy of Destiny ~♠~
avatar

Messages : 373
Date d'inscription : 16/07/2011
Age : 27
Localisation : Là où personne ne vous entendra crier.

MessageSujet: Re: Décembre 2015 : Un, deux, trois, trois petites colles   Sam 12 Déc - 22:11

Question au rôliste

1 - Où, comment, trouvez-vous l'inspiration ? Film, livre, jeux vidéo, musique…
► Pour beaucoup dans les Mangas et les jeux vidéos. Mais j'avoue aimer tellement de choses comme les séries, films, livres qu'au final je pense que tout m'inspire ou me souffle des idées. Mais je pense que certain rêves m'ont aussi inspiré ou motivé, quand ce n'était pas juste des idées sortant soudain d'on ne sait de mon esprit étrange. parfois je ne sais même pas d'où ça me vient donc je ne saurais dire si j'ai juste de l'imagination ou si je retiens les choses que je vois -les zappe un moment- et les ressort inconsciemment. En revanche, la plupart de mes créations, je fais toujours en sorte qu'elles soient unique et même si je m'inspire d'un personnage quand je les fais au final ça finit toujours par dévier et devenir quelque chose d'inédit ^^.

Question à sa muse

2 - Une chose sur eux qu'ils préfèrent ne pas raconter aux autres ? Ce qui les embarrasse ?
► Alex: Comme si j'allais vous le dire...
► Val: Ne pas raconter aux autres ? Si c'est vraiment embarrassant pourquoi je vous le dirais ~♥ ? Mais si je devais dévoiler une chose que j'assume pas trop... hum, disons qu'on me connait pour n'avoir peur de rien (enfance parasité par un croque-mitaine etc) et c'est toujours gênant de devoir céder qu'en réalité il m'arrive d'avoir de grosses frayeurs même si je n'affiche aucune expression de crainte. Prenez les clowns par exemple, et bien comme ma créatrice, j'en ai une peur bleue... brrr.

3 - La première chose qu'ils remarquent en rencontrant quelqu'un ?
► Alex: S'ils sont humains ou non je dirais... C'est un peu une seconde nature d'identifier rapidement mes patients... ou mes cobayes... ou mes victimes... hmm... ou simplement les personnes qui m'accostent en fait. Le reste je m'en fou, je ne suis pas pointilleux sur le physique ou la mentalité des gens, ils m'indiffèrent.
► Val: Euuuuh, leurs yeux de biches ? Je dirais plutôt que j'ai le réflexes de voir, pour un homme, si c'est un bellâtre et pour une femme, si c'est une garce. J'aime côtoyer les premiers et je fuis les secondes.

_________________
Voir le profil de l'utilisateur
Edward White
l Dans l'ombre du loup l BIG BOSS l
avatar

Messages : 1772
Date d'inscription : 21/12/2010
Localisation : Glande derrière son bureau au lieu de faire sa paperasse.

MessageSujet: Re: Décembre 2015 : Un, deux, trois, trois petites colles   Dim 20 Déc - 14:33

1 - Où, comment, trouvez-vous l'inspiration ? Film, livre, jeux vidéo, musique…

Je suis plutôt comme Mariotte, je crois. J'aime bien laisser mes idées vagabonder surtout s'il s'agit de trouver un angle d'attaque. Mais je suis susceptible d'utiliser un peu tout ce qui m'entoure et de m'en inspirer. Livre, film, jeux vidéo… Un peu moins la musique. Par contre, j'ai besoin d'un calme absolu quand j'écris.

2 - Une chose sur eux qu'ils préfèrent ne pas raconter aux autres ? Ce qui les embarrasse ?

Étrangement… Edward évoque rarement son passé sanglant avec les gens. On se demande pourquoi hein ? Mais ce n'est pas un sujet qui le mettrait mal à l'aise s'il venait à être mis sur la table. C'est autre chose s'il est question de sa famille et plus particulièrement de sa mère. Impossible pour lui de savoir comment discuter de ce sujet sans passer, à nouveau, pour un monstre.

C'est aussi le plan familial qu'Andréa abordera peu. Il n'évoque que rarement sa vraie famille, plus parce que le sujet est douloureux que parce qu'il le mettra mal à l'aise. D'autant que rien n'est plus facile que d'embarrasser ce petit loup. Parlez un peu de filles, de la jolie Éléna, ou même un simple compliment et il ne saura plus où se mettre !

3 - La première chose qu'ils remarquent en rencontrant quelqu'un ?

Leur odeur. Edward ne l'avouera jamais, mais il a plutôt une mauvaise vue de jour, en revanche de tous ses autres sens son flair est de loin le plus affuté et chacune de ses connaissances à un parfum bien particulier qu'il reconnaîtrait entre mille.

Andréa n'est pas quelqu'un de très attentif, du coup il ne note rien de particulier chez ses interlocuteurs. Cependant, les… originaux, auront sans doute le mérite de le marquer davantage que les autres et peut-être se souviendra-t-il de leur nom du premier coup !
Voir le profil de l'utilisateur https://68.media.tumblr.com/db977b65799651a608e5ac19d12de37a/tum
Aldrick Voelsungen
Man & Wolf : I'm armed
avatar

Messages : 1794
Date d'inscription : 02/06/2012
Age : 29
Localisation : Pas si loin de vous...

MessageSujet: Re: Décembre 2015 : Un, deux, trois, trois petites colles   Jeu 31 Déc - 14:15

Question au rôliste


1 - Où, comment, trouvez-vous l'inspiration ? Film, livre, jeux vidéo, musique…

Partout ! Enfin presque. Peut-être un peu moins dans les jeux vidéos. Si j'aime bien ça, ça fait quelques années que je n'ai plus ni de consoles (sur lesquelles j'affectionne jouer) ni vraiment le temps pour ça. Je préfère rp, que voulez-vous, ça aide aussi. Du coup, c'est souvent en lisant quelques lignes ou en discutant d'une situation X, ou Y avec le futur rôliste que cela vient. Il m'arrive aussi d'écouter de la musique (sous les mêmes titres en boucle) pour me lancer corps et âme dans un rp. Parfois c"est le silence qui joue aussi ce rôle.

En bref de mon côté, il n'y a pas vraiment de règle, mais avoir envie/besoin d'écrire reste mon leitmotiv principal.

Question à sa muse


2 - Une chose sur eux qu'ils préfèrent ne pas raconter aux autres ? Ce qui les embarrasse ?

Plusieurs, mais la plus fréquente reste la Grande Guerre. Celle qui déchira les lycanthropes, et qui le força à grandir dans la haine. Il n'en parle quasiment jamais, préférant envoyer paitre les gens quitte à être sacrément désagréable, pour être certain d'avoir la paix. Davantage parce qu'il juge que ce ne sont pas des choses sympathiques à entendre que parce qu'il ne souhaite pas en parler.

Quand à ce qui l’embarrasse... La liste est longue. A l'intar d'Andréa, parler lui des femmes, de l'amour par le prisme de la séduction et le voici aussi doué qu'un unijambiste forcé de courir un marathon sans béquilles. Lancer le sujet sur son petit frère et leur relation, et il ne vous décrira que le fiasco qui en résulte. Aborder ses années de service ponctuée de bourdes et vous obtiendrez une belle teinte carmin sur ses joues. Bref, le commissaire a bien des raisons d'être attentif aux sujets qu'il entame.

3 - La première chose qu'ils remarquent en rencontrant quelqu'un ?

Ses yeux. Son odeur. Ses mains. Dans cet ordre.
Aldrick a le flair moins aiguisé qu'Edward, mais s'il n'en reste pas moins qu'il le talonne de peu dans cette catégorie. Cependant, son service militaire lui a surtout appris à analyser en premier lieu pour juger une situation. C'est pourquoi, il regarde d'abord les gens droit dans les yeux. Ses iris d'or si particuliers retiennent d'ailleurs bien souvent assez l'attention pour lui permettre d'ajouter quelques secondes décisives à toute prise de risque. Son odorat le guide ensuite sur la différence entre Humains et Légendaires et les intentions potentielles qui en découleraient. Mais si la personne est déjà ligotée, à priori, peu de raison de s'en faire. Par ailleurs, pour une raison qu'il ne s'explique pas, il regarde aussi beaucoup les mains des gens de façon générale. Tableaux aussi révélateurs de la vie des gens que les détails laissés par le temps autour de leurs yeux, le loup aime, somme toute, à s'imaginer l'existence de chacun inconsciemment, simplement en observant leurs mains.

_________________
« C'est incroyable : le nombre de mensonges qui sonnent comme une vérité
et le nombre de vérités qui sonnent comme un mensonge... »



 
Voir le profil de l'utilisateur
Ryden Haesmar
Who will save you now ?
avatar

Messages : 130
Date d'inscription : 24/10/2014
Localisation : Près des femmes ou des cadavres

MessageSujet: Re: Décembre 2015 : Un, deux, trois, trois petites colles   Sam 9 Jan - 2:25

Question au rôliste
1 - Où, comment, trouvez-vous l'inspiration ? Film, livre, jeux vidéo, musique…
Comme un peu tout le monde, je trouve mon inspiration  principalement dans ce que j’ai lu, vu et joué. Pour ce qui est du où, si elle ne me vient pas dans des endroits un peu saugrenus, je la trouve en écrivant mon post. Au fur et à mesure que j’écris les idées me pop de la tête sans crier gare.

Question à sa muse
2 - Une chose sur eux qu'ils préfèrent ne pas raconter aux autres ? Ce qui les embarrasse ?
Donnez-moi une bonne raison pourquoi je vous parlerai de ce qui m’embarrasse ou ce dont je préfère garder pour moi ? Je ne suis pas aussi bête que j’en ai l’air. Je sais très bien que vous pourrez utiliser ces informations contre moi. Par conséquent, allez voir ailleurs ! Je ne vous raconterai pas l’histoire avec la chèvre !

3 - La première chose qu'ils remarquent en rencontrant quelqu'un ?
Les courbes, bien évidemment ! Comme tout bon pervers qui se respecte, je remarque en premier les courbes de la gent féminine. Ne sont-elles pas là juste pour cette raison ? Et puis, elles peuvent être plus instructives qu’elles n’y paraissent.
Ce que je remarque chez les hommes, c’est ce qu’ils dégagent comme impression. J’analyse leur posture, leur démarche, etc. Sera-t-il un ennemi, un allié ou une victime ? Je dois savoir à quoi m’attendre de lui.

_________________
Je vous insulte en #330000

Comment décrire Ryden bièvement ?
Voir le profil de l'utilisateur
Lûka del Viento
avatar

Messages : 8
Date d'inscription : 08/04/2017

MessageSujet: Re: Décembre 2015 : Un, deux, trois, trois petites colles   Sam 26 Aoû - 17:03

Question au rôliste
1 - Où, comment, trouvez-vous l'inspiration ? Film, livre, jeux vidéo, musique…


Tout dépend pour quel but.

Pour la narration c'est le principe du bac à sable. Je regarde ce que j'ai à disposition (intrigue, envie du moment, texte du précédant personnage, ... ) et avec le sable ma pelle et mon sceau je pose quelques fondation avant je les étoffer. Cependant j'ai la mains lourde sur le bulldozer qui vient de temps en temps changer l'urbanisme tout juste construit. Puis si je bloque à étayer et combler les vide je lance des dés (non c'est pas une blague, ni une métaphore) Sur lesquels j'ai des dessins et je donne une signification à chacun en étant cohérent avec le contexte déjà écrit.

Spoiler:
 

Pour la compo musicale, (je débute) baaaah un peu au pif et de la batterie ou du clavier au pif c'est chaud. Donc bah je répète des truc que je connais ou des bribes d'enchainements qui me plaisent, sans forcement de lien entre eux.

Pour la peinture ou le dessin, c'est multi-sources. Soit une envie de posséder quelque chose que je vais alors reproduire ou imiter (ouuuuh pas bien, plagiablablabla, m'en fout c'est pour moi)
Soit j'ai l'image qui apparait dans ma tête sans forcément que sont sens soit évident au yeux des autres.
Soit c'est pour un concours et donc le thème est imposé
Soit ...

Bref ça vient comme ça vient.

Bonus : Lûka a été écrit sur fond de musique traditionnel italienne et Felicita et 1h de musette française, un lancé de dés pour agrémenté ses voyages qui m'ont un peu torturé.

Question à sa muse
2 - Une chose sur eux qu'ils préfèrent ne pas raconter aux autres ? Ce qui les embarrasse ?


Raconter un fait que l'on ne souhaite pas raconter.
Pour celle-là je vais retourner en cuisine.
Ciao.


C'est pas que son penchant pour les hommes soit à mettre sous silence...
Mais, Il n'en parlera jamais ouvertement. Le silence et ses regards en diront bien plus que ses mots.
C'est un bon acteur qui répète la même recette avec les dames qu'il accompagne et qu'il "s'amuse" à charmer, cependant ce n'est que pour flatter un ego qu'il ne sait pas faire respirer.

3 - La première chose qu'ils remarquent en rencontrant quelqu'un ?

L'aspect tendu ou mouvante de son comportement.
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé



MessageSujet: Re: Décembre 2015 : Un, deux, trois, trois petites colles   

 

Décembre 2015 : Un, deux, trois, trois petites colles

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» 31 Décembre 2015
» 10 Décembre 2015
» 30 Décembre 2015
» Un deux trois, trois p'tits chats...
» Et un, et deux, et trois ! C'est l'histoire du pirate de l'îleuuuuuuuuuuuh ♫

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Cabaret du Lost Paradise - Forum RPG :: Cabinet des curiosités :: Agités du clavier :: Un mois, trois colles-