Aller en haut
Aller en bas
Neige

Cabaret du Lost Paradise - Forum RPG

Forum RPG fantastique - Au cœur de Paris, durant la fin du XIXe siècle, un cabaret est au centre de toutes les discussions. Lycanthropes, vampires, démons, gorgones… Des employés peu communs pour un public scandaleusement humain.

Partagez | 
 

 Un Noël en mission [ft Frédéric et Mary]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Mu Zhongxian
Le fidèle immortel de bois
avatar

Messages : 36
Date d'inscription : 12/11/2016

MessageSujet: Un Noël en mission [ft Frédéric et Mary]   Dim 22 Jan - 0:28

Mu posa le miroir à côté de lui. Le précieux objet était emmitouflé avec un soin quasi-maniaque sous diverses couches de tissus, de mousses, de fourrures. Tout ce que Mu avait pu trouver et qui lui semblait susceptible de  protéger efficacement le miroir y était passé et était maintenant plus que solidement fixé autour de lui. Presque aucun morceau du miroir, monture comprise, n'était visible ; et c'était un spectacle bien étrange que ce grand bonhomme et son mystérieux paquet traînant dans les rues aussi tard dans la nuit.

Le souffle de l'homme formait de la fumée dans l'air glacé de la nuit. Enfouissant ses mains dans les poches de son long manteau, Mu se racla la gorge. Restant abrité sous un toit, près de la gare, il souleva un morceau des multiples couches de tissus pour murmurer :

-Mary ? Tu m'entend ? Ecoute, je sais que je t'ai fais promettre de ne pas regarder, mais est-ce que tu pourrais me dire si tout ça c'est... Enfin... Normal ?

Mu s'était volontairement placé non loin d'une fenêtre, espérant qu'elle refléterait assez le monde pour que Mary puisse lui expliquer ce qu'il se passait. Parce que pendant que l'homme voyageait de Paris à Versailles en somnolant, le monde était devenu... Blanc. Entièrement blanc. Et malgré tous ses efforts, Mu ne se souvenait pas avoir entendu parler de pareil phénomène un jour dans sa vie. Les maisons, le sol... Ce n'était tout de même pas censé changer de couleur tout seul. Si ?

Un peu inquiet, il se pencha vers le sol et le frotta du bout du doigt. Il s'effrita à son contact, et laissa une trace humide sur son doigt. C'était... Froid. Et blanc. Mu fronça les sourcil, et en attrapa un peu entre ses doigt. La matière étrange fondit dans sa main, le faisant frissonner. Bon. Ce n'était pas agressif. Et en frottant un peu, il pu constater que ce n'était au final qu'une couche superficielle de cet élément étrange qui recouvrait le sol. Une sorte de... sable ? Du sable froid. En tout cas, il ne semblait pas qu'il puisse se noyer dedans s'il marchait dessus. D'ailleurs, sur ces belles conclusions, il se remit à neiger tout doucement, laissant Mu pensif.

Bon. C'était... Une sorte de pluie, ça, la pluie, il connaissait, il avait vu, on lui avait expliqué. Ça n'avait pas l'air beaucoup plus dangereux que ça sauf que c'était... beaucoup plus froid, bon sang.

Mu souffla à nouveau, frissonnant sous son manteau. Ce corps humain avait tout de même bien des défaut. Il n'avait jamais vraiment eu froid, dans sa tombe. Il trouvait ça assez désagréable, tout de même, ces changements de températures aléatoire.

Une fois ses craintes (plus ou moins) chassées, il prit une longue inspiration, le miroir sous le bras, et entama sa marche vers le palais. On lui avait indiqué le chemin.  Ça ne devait pas être trop compliqué. Et on lui avait dit qu'on ne pouvait pas le manquer. Oui, ça c'est à peu prêt ce qu'il savait des palais : on ne pouvait pas les manquer. Ceci dit, et ce qui l'inquiétait le plus, dans sa situation, c'est qu'il avait aussi entendu dire qu'on ne pouvait pas y entrer. Enfin, pas sans autorisation expresse du maître des lieux, ou sans une armée assez conséquente pour passer les gardes, renverser le pouvoir, détruire des choses... Mais là, ce n'était vraiment pas le plan.

Mais pour tout ça, Frédéric l'avait rassuré. Visiblement, leur royaume... pays... n'était plus dirigé par une seule personne, déjà, enfin, si, mais pas comme un roi. Ils étaient en ré... république, quelque chose comme ça. Et ce palais là n'était plus vraiment utilisé, du coup, enfin plus entièrement, enfin en tout cas, on devait pouvoir y accéder sans décéder. De là à dire qu'il faisait entièrement confiance à cette histoire...

En approchant des grilles du palais, Mu commençait doucement à doute. La vue était... assez impressionnante. Il pressa le pas, et alla s'installer près de  la grille. Soulevant à nouveau un peu les couvertures, il murmura.

-Mary ? Regarde pas, vraiment. C'est important.

L'avantage, avec Mary, c'est qu'il n'avait pas à s'embêter à essayer de parler français. Peu importe sa langue, elle le comprenait. Et il lui était tout de même bien plus facile de parler chinois, pour le moment.

Mu regarda autour de lui. Il avait cru arriver en retard, mais visiblement Frédéric l'était encore plus... ou bien ? Peut-être avait-il tout simplement abandonné ? Oh ! S'il avait osé faire ça, Mu ne le lui pardonnerait pas. Il avait accepté de couvrir Frédéric, qui avait manqué de faire brûler la cuisine du Lost en voulant faire cuire du poisson, à condition qu'il l'aide à réaliser son plan. Et en plus, c'était plus ou moins à cause de lui qu'il était ici, désormais. Enfin... bon. Non. Ça c'était son idée.

Spoiler:
 

Mais c'était bel et bien Frédéric qui lui avait parlé de... Noël. Cette drôle de fête dont il n'avait pas réellement compris tous les tenants et aboutissant. Visiblement, il s'agissait de fêter la naissance d'un mort en offrant des cadeaux et en mangeant beaucoup. Mu ne comprenait pas vraiment le principe, et en fait il n'était même plus sûr de la date exacte de la fête, mais cadeaux, ça, il avait compris. Et étant donné que Mary avait plus ou moins grandi dans cette culture... peut-être que retrouver ce fameux Noël pourrait l'amuser ? En tout cas, Mu avait bien envie d'essayer de faire un cadeau. Enfin, il en avait deux de prévu, mais le premier... Il commençait à se dire que c'était certainement la pire idée de sa vie d'immortel. Plus qu'à espérer que le mage aurait quelques idées brillantes à proposer entrer à l'intérieur du bâtiment, et par brillante, il n'entendait pas "tout faire brûler et on verra après".

Après réflexion, il se demandait quand même si Frédéric était le meilleur choix pour l'opération « Cadeau et Noël ». Malgré son talent de mage, sa bonne volonté et surtout la dette qu'il avait envers lui, il craignait un peu les effets de sa magie. Il n'avait toujours pas vraiment compris comment ça marchait, son truc. Et en plus, il ne savait même pas vraiment à quoi ressemblait son objectif, concrètement.

Mais enfin, il s'était préparé. Il avait trouvé des plans. Il avait retenu les plans, il avait emmené les plan, et une fois à l'intérieur, il saurait se diriger. Il en était quasiment sûr. Le problème était plutôt... Et bien, de ne pas se faire remarquer. Le plan était de se rejoindre devant la grille principale avant d'aller chercher une entrée dans le jardin. De là, trouver une fenêtre devrait être plus aisé, et une fois entré, il suffirait de... Ne pas se faire voir et de trouver son chemin. Facile. Sur le principe. Surtout avec l'aide d'un mage. Enfin, si ledit mage arrivait.

Mu respira profondément. Il avait VRAIMENT le sentiment de faire une énorme bêtise. Mais c'était bien trop tard pour faire demi-tour, et de toute façon, c'était décidé. Pour Noël, Mu emmènerait Mary à la galerie des glaces.

Des crissements doux dans la neige attirèrent son attention. Prenant l'air de rien le miroir sous le bras, Mu se prépara à partir tranquillement et le plus naturellement possible si c'était un garde qui passait.


Dernière édition par Mu Zhongxian le Lun 30 Jan - 15:25, édité 1 fois
Voir le profil de l'utilisateur
Mary Bloody
As you wish
avatar

Messages : 45
Date d'inscription : 22/11/2016
Localisation : Au Lost Paradise, erre entre les miroirs.

MessageSujet: Re: Un Noël en mission [ft Frédéric et Mary]   Dim 22 Jan - 21:32

Cela faisait des heures que Mary était dans le noir, Mu avait solidement empaqueté son Miroir et l'avait emmené avec elle dans une marche de plusieurs heures en dehors du Lost. Et avant cela il lui avait fait promettre de ne pas regarder autour d'elle pour garder la surprise intacte. Oui car surprise il y avait vraisemblablement. Allez savoir où cette tête de bois de Mu avait entendu parler des traditions de noël mais il avait décidé de suivre la tradition  et d'offrir un cadeau à Mary. Et c'était pour cela qu'il marchait depuis des heures avec une Mary à qu'il avait basiquement demandé de « fermer les yeux ». Ce qui était dur à tenir, concrètement, il suffisait juste à la spectre de rester dans son miroir et de ne pas allez fureter sur les verres alentours, comme les vitres.

Elle fit juste une exception quand, à son réveil, Mu lui demanda de jeter un coup d’œil dehors. Le ton de son murmure trahissait une petite crainte mais un certain émerveillement et c'est toute curieuse que Mary trouva vite une vitre où s'y refléter afin d'observer les alentours. Elle comprit vite de quoi il en retournait et, après un petit ricanement sensé exaspérer Mu, elle lui répondit :

« Bah oui gros bêta, c'est de la neige ! Il ne neige pas dans les tombes chinoises ? Lui demanda la spectre qui se doutait bien de la réponse mais qui espérait lui retourner le cerveau pendant quelques secondes. A cette même fin, Mary fit semblant de regarder exagérément tout autour d'elle avant d'arrêter son regard sur un écriteau :

« C'est quoi ça ? « Gare de Sèvres ? » On va où comme ça ?» fit-elle avant de rentrer dans son miroir. Bon certes ce n'était pas forcément très gentil de sa part de faire un peu tourner Mu en bourrique mais il fallait qu'elle évacue un peu la pression de se retrouver encore dans son miroir complètement enténébré durant des heures. Là sa courte sortie fut une petite soupape d'air frais avant de repartir sur la route.

Ils eurent encore pour quelques heures de trajet, Mary était tenté de demander régulièrement si ils étaient « bientôt arrivés ? » mais deux fois ce fut suffisant, il ne fallait pas pousser non plus. Elle ne voulait pas non plus qu'il commence à s'en vouloir de la faire voyager ainsi alors que finalement, c'était pour elle qu'il se démenait comme ça.

-Mary ? Regarde pas, vraiment. C'est important.


Tient ? Seraient-ils bientôt arrivés qu'ils aient leur destination en face des yeux ? En tout cas Mu avait cessé d'avancer. Hésitait-il sur le chemin à prendre ? Il y avait-il des obstacles de dernière minute sur la route. Mary avait envie de l'assaillir de questions mais cela faisait quelque temps qu'elle avait compris qu'il était en ville et elle ne voulait pas se faire entendre d'inconnus qui étaient peut-être proche de son ami et qui s'étonneraient quelque peu d'entendre une voix sortir de son bagage.

Du coup Mary prit son mal en patience et attendit que quelque chose se passe. De là où elle était elle ne pouvait pas faire grand chose de toute manière. Toutefois, toute à cette attente, elle commença à élargir sa perception en dehors de son miroir et elle ressenti comme un bourdonnement singulier à l'orée de son esprit. Tient ? Ce n'était pas désagréable, bien au contraire, est-ce que cela avait à voir avec la surprise que voulait lui montrer Mu ?

_________________
Voir le profil de l'utilisateur
Frédéric Lenoir
(Fried) Fish Master
avatar

Messages : 394
Date d'inscription : 08/10/2013
Age : 26

MessageSujet: Re: Un Noël en mission [ft Frédéric et Mary]   Mar 24 Jan - 15:25

Ses mains gantées dûment enfoncées au fond des poches, le nez dans son écharpe, bottines crissant sur le sol neigeux, Frédéric longeait d'un pas faussement tranquille le mur entourant l'immense propriété. Propriété de l'État, s'il-vous-plait-bien, que Mu avait eu l'intelligente idée de pénétrer par effraction. Rien que ça.
Versailles. Si on lui avait un jour prédit qu'il finirait là, il ne l'aurait certainement pas cru. Tout ça à cause d'un poisson, qui plus est. Un malheureux poisson, dont Luka n'avait su que faire et qu'il avait gentiment donné aux jumeaux. Pour une fois qu'ils n'avaient pas dû aller le pêcher eux-mêmes ET qu'ils avaient champs libre pour utiliser la cuisine... il avait fallu qu'Andréa fiche tout en l'air !
Oui Andréa ! Bien-sûr que c'était de sa faute ! Qui d'autre aurait pu laisser une boite de sel dans la cuisinière ? Hein ?!
La cuisson avait bien commencé, mais forcément à un moment ça s'était mis à pétarader dans tous les sens, avec un bruit à réveiller les morts.
Bon, à la rigueur ça il aurait pu s'en sortir tout seul - il était cracheur de feu à la base ; pas pour rien qu'il avait choisi ce métier-là : avec le feu il s'en sortait mieux qu'avec le reste et puis il n'en était pas à sa première cuisson - mais forcément il avait fallu que Mu rapplique et se mette à paniquer parce que la cuisinière semblait un tout petit peu en proie aux flammes.
Il ne pouvait pas vraiment l'en blâmer, mais enfin d'habitude personne ne s'étonnait plus des petits incendies de Fred... Enfin, personne n'avait dû le prévenir. Il avait éteint le feu, jeté son poisson carbonisé, et Mu avait accepté de nettoyer la cuisine avec lui - noire, du sol au plafond - pour ne pas qu'il ait à le faire tout seul et surtout, pour ne pas que Luka soit mis au courant : pour une fois que le cuisinier lui avait fait confiance, même si c'était la faute au pot de sel...

Enfin bon. Mu lui avait sauvé la mise comme Robin avant lui. Frédéric était-il condamné au même schéma à chaque fois qu'il cuisinait au Lost et qu'un nouvel homme de ménage était embauché ? Mentalement il s'était noté de faire prévenir le prochain à l'avance.

Ainsi donc Fred avait promis à Mu qu'il lui revaudrait ça. Toutefois il commençait sérieusement à se demander si la rétribution n'était pas un poil plus chère que le méfait d'origine. Bayard ! S'il avait su jamais il n'aurait répondu aux questions de cet empoté ! Versailles, bon sang de bonsoir, Versailles pour Noël...

Un nouveau soupir lui échappa : après tout, la parole d'un Lenoir, tout ça... Remarquant un poirier à quelques mètres, il s'en approcha. Bien : l'arbre avait été planté au pied du mur et ses branches avaient été guidées pour se développer le long de fils horizontaux cloués entre les briques. Ma foi, c'était mieux que rien comme échelle. L'arbre était trop jeune pour qu'on lui grimpe dessus, mais avec un peu d'encouragements il pourrait peut-être supporter le poids de Mu juste le temps qu'il faudrait. Pour ressortir, si ça marchait, ils devraient trouver une autre issue. Il espérait juste que le Miroir de Mary ne soit pas trop encombrant.

Avisant un garde qui s'en venait sur la route dans le sens inverse, il reprit sa route et le salua tranquillement en le croisant :
- Une bonne soirée à vous m'sieur !
L'homme le salua d'un hochement de tête et Frédéric continua sa marche vers l'entrée du château jusqu'à ce qu'il aperçoive enfin la grande silhouette de son collègue. Pile devant l'entrée... pourquoi ça ne l'étonnait pas ?

Comme il se rapprochait, avisant son manteau, ses cheveux pleins de neige et ses chaussures trempées, il haussa un sourcil.
- Bah alors Mu, t'es v'nu à pieds ou quoi ?! T'as l'air congelé, haha.
Dans l'air froid de cette nuit neigeuse, sa voix lui parut vide. Il bénit les flocons qui absorberaient quelques bruits qu'ils puissent faire.
Il couvrit les derniers mètres le séparant du chinois en souriant et pour adoucir son salut un peu déconcertant, il lui serra la main.
- Sacré temps, hein. Pas vrai ?
Lui-même était venu en cab, puis en stop à côté du cocher d'une calèche transportant des gens de la haute qui n'avaient rien dû remarquer, puis à pieds sur les deux derniers kilomètres qui l'avaient amenés sur le flanc de la propriété. Il en avait profité pour analyser les lieux.

Avisant son paquetage, il poussa un soupir blanc dans l'air neigeux. Il savait ce que c'était, le "Miroir de Mary", laquelle était sensée être la nouvelle surveillante du Lost, qu'il n'avait jamais rencontrée.
- Mince t'avais dit qu'c'était lourd mais j'pensais pas qu'ce s'rait si grand...
Il n'aurait trop su dire à quoi il s'était attendu, mais la taille de l'objet autant que sa nature lui donnèrent un frisson. D'ailleurs en y regardant bien, l'objet vibrait de magie. Enfin pas vraiment de magie, mais... c'était plutôt comme de regarder un moustique dans un bocal : c'était inoffensif à première vue, mais on sentait la menace sous-jacente de nuits écourtées et de journées entières de torture épidermique. Le Miroir dans sa mousse lui faisait cet effet-là, à l'arrière de sa nuque. Et dans son regard de mage, ça se traduisait par une discrète vibration, qu'il savait invisible mais qu'il ressentait néanmoins. Il détourna les yeux vers l'entrée du château. Sacrée baraque ! Et c'est là qu'ils voulaient aller... Inconsciemment il secoua la tête de dépit.
Bon, l'endroit le moins inquiétant à regarder restait le visage de Mu :
- T'a eu les plans, pour finir ?
Mais tandis que Mu ouvrait la bouche pour répondre, Fred remarqua ses lèvres joliment violacées. Il l'interrompit alors et dit d'un air de reproche :
- Attends, d'abord pose ça et donne-moi tes mains.
De son côté il enleva ses gants qu'il fourra dans ses poches et il tendit une main. Une fois celles de Mu posées dessus, il les recouvrit de sa main libre et se pencha en avant pour souffler doucement sur ce paquet de doigts frigorifiés. Le souffle maîtrisé d'un cracheur de feu, ça devrait réchauffer les sangs du Gardien de Tombes pour un petit moment. Vérifiant ce qu'il faisait en fonction de ses mains à lui, il s'arrêta quand son souffle tiède eut rendu ses propres mains confortables comme un coussin posé près d'un bon feu et celles de Mu bien chaudes, juste brûlantes assez.

Il remit ses propres gants tout en parlant :
- Voilà. Donc, les plans, tu les a eus ? J'ai r'péré une entrée en grille et un arbre un peu plus loin par là, qui pourraient p't'être marcher, mais avec un charg'ment pareil... T'es sûr d'vouloir faire ça ?
Question de pure forme, évidemment, sinon ils n'en seraient pas là. Mais enfin si Mu changeait d'avis soudainement il n'en serait pas fâché.

_________________
Freddy parle en #cc6633.


Voir le profil de l'utilisateur
Mu Zhongxian
Le fidèle immortel de bois
avatar

Messages : 36
Date d'inscription : 12/11/2016

MessageSujet: Re: Un Noël en mission [ft Frédéric et Mary]   Lun 30 Jan - 0:21

Mu eut un long soupir. Non, il n'était vraiment plus très sûr de vouloir faire ça, mais au point où ils il en était... Il n'avait plus vraiment le choix. Vraiment... Il ne comprenait pas ce qui pouvait gêner les gens dans la présence d'un esprit dans un miroir. Ce n'était pas SI bizarre que ça. L'interdiction d'y aller pendant les heures d’ouverture publique leur compliquait bien la vie.

Il regarda un instant ses mains, bougeant doucement ses doigts désormais tout tièdes, puis il les enfouit dans ses poches. S'il s'était un peu crispé quand Frédéric avait usé de sa magie, il fallait bien admettre que c'était fichtrement agréable comme sensation de ne plus avoir les mains gelées.

-Hm, merci... Fait froid chez vous.

Il réfléchit un peu.

-Ah, j'ai failli oublier. Frédéric, Mary, Mary, Frédéric... Vous vous verrez tout à l'heure, dit-il d'une voix assez claire pour qu'on l'entende même derrière le paquetage.

« Ne dit rien qui puisse gâcher la surprise », pensait-il très fort, « elle t'entend », pensait-il encore plus fort, « pas de bêtise ».
Il baissa néanmoins rapidement d'un ton, pour répondre aux autres interrogations du mage.

-Oui, j'ai les plans... Je les ai retenu aussi, mais enfin j'ai eu un peu de mal à...

« A lire le plan », pensa-t-il. Il avait du demander un peu d'aide pour comprendre le fonctionnement, et pendant son temps libre, il s'était entraîné à se repérer grâce à des plans de Paris et de monuments historiques, ce qui avait entraîné moult perte de repère et galère au début, mais qui s'était révélé finalement instructif. Il fallait dire que quand on ne dormait pas, ça laissait pas mal de temps libre, finalement. Et Mu avait été terriblement occupé, ces dernières semaines. Pour parfaire son... Plan, et préparer au mieux l’événement, il avait passé son temps à vadrouiller d'un coin à l'autre et à tenter de nouvelles choses. Il avait même l'impression de commencer à comprendre ce que les humains voulaient dire par le terme « fatigue ». Il avait amassé une telle quantité d'information en quelque semaines, et il avait mis tellement d'énergie dans la préparation de son plan, qu'il avait le sentiment qu'il pourrait dormir... Oh, une petite centaine d'année. La vie humaine était vraiment fatigante.

-Enfin, je suis prêt. Ça va marcher. J'ai emmené des choses...

Dans un bruit sourd, il posa son sac au sol, et l'ouvrit. C'était un énorme sac de camping, plein à ras bord d'objet divers. Dans le doute, tout ce qui pouvait lui sembler utile avait fini dans le sac. Concentré, il commença à le vider, dévoilant, entre autre, une boîte de gâteau -un remède universel, à ce qu'on lui avait dit-, des bandages et de quoi désinfecter au cas où l'humain se blessait, des cordes, une torche, une clé à molette, un fer à cheval, une petite cuillère, un petit paquet emballé qu'il replaça vite au fond de son sac en rougissant, tentant visiblement de le cacher, et une échelle de corde, qu'il déposa devant Frédéric.

-Ça peut aider ça ? Ton arbre, il est un peu éloigné des regards ou pas ? Demanda-t-il.

Il remis soigneusement les affaires dans le sac, mais proposa quand même un gâteau à Frédéric, au passage. Autant pour se convaincre que pour convaincre Frédéric, il marmonna :

-Ça va marcher. Tu vas voir.
D'un pas décidé, il pris Mary sous le bras pour aller vers l'endroit repéré par Frédéric. Il observa l'endroit en silence, pensif.

-Faudrait fixer le miroir sur mon dos... Ça devrait pouvoir marcher. Tu pourras faire quelque chose pour nous aider Frédéric ?

Spoiler:
 
Voir le profil de l'utilisateur
Frédéric Lenoir
(Fried) Fish Master
avatar

Messages : 394
Date d'inscription : 08/10/2013
Age : 26

MessageSujet: Re: Un Noël en mission [ft Frédéric et Mary]   Mer 15 Fév - 18:21

Frédéric eut un regard pour le paquet en question.
- Euhm bah enchanté Mary, j'suppose. On s'verra tout à l'heure.
Difficile de dire son ressenti sur le sujet. Mary était un reflet. en tant que mage, son père l'avait prévenu contre les dangers de ces derniers : si on voyait quelqu'un dedans, il fallait toujours penser à se méfier. Des gens s'étaient perdus dans les miroirs, et on ne les avait jamais revus.
D'un autre côté, il y avait Samuel. Sam et Fred ne se connaissaient pas vraiment, le noireaud n'était d'ailleurs pas tout à fait certain de la nature de ce dernier (était-il un reflet ? en avait-il été un ?) mais il savait qu'il y était lié. Et Sam était quelqu'un de chouette.
On ne pouvait pas dire qu'il avait sauté de joie en apprenant l'embauche de Mary, mais après tout, il n'avait rien eu contre. Qu'on les prévienne ou pas, si un reflet décidait de les espionner au Lost, ils n'y pourraient de toutes façons rien. Autant qu'ils aient leur reflet attitré.
- J'ai eu un peu de mal à...
Frédéric sourit malgré lui. Mu lui faisait tellement penser à Morgan parfois, à sa première année d'humain quand il marchait mal, parlait à peine, vous sortait une phrase parfaite d'on ne savait-trop-où et s'arrêtait en plein parce qu'il ne savait pas exprimer la fin.
- C'est bon, c'est bien si tu les as.
La suite lui fit hausser un sourcil. Heureusement qu'il faisait noir et qu'ils s'étaient éloignés de l'entrée : il voyait bien Mu déballer son sac pile devant les grilles...
La plupart des objets étaient bien choisis, mais... Bon, eh bien le fer à cheval pourrait toujours servir à lancer une corde à une branche d'arbre et euhm, la petite cuiller pourrait aider à manger le gâteau... ? Le petit paquet rangé précipitamment, il supposa que c'était un secret de Mu. Morgan avait plein de secrets comme ça. Souvent des objets sans aucune valeur, mais important pour son frère. Ou alors c'était un cadeau pour Mary et il avait eu peur que Fred en parle.
L'échelle de corde...
- Mouais ça pourra p't'être nous servir. On verra bien là bas.
Frédéric n'avait lui-mêe pas emporté grand chose : il a avait un sac en bandoulière avec une torche et une petite lampe à huile discrète et deux trois babioles qui pourraient peut-être servir. Il avait aussi une flasque avec de la liqueur, parce qu'il allait faire froid, et ça pouvait aussi servir à cracher du feu - pas qu'il espère devoir en arriver là. Mu dût lire le doute sur son visage :
-Ça va marcher. Tu vas voir.
Avec son accent asiatique, ça sonnait presque comme un ordre et Fred se contenta d'acquiescer.

Arrivés au poirier il avisa le géant.
- Fixer ça sur ton dos ? euh... t'as une grande corde au moins ?
L'ardennais n'était pas expert en noeuds de marins, aussi se contenta-t-il de saucissonner consciencieusement Mu avec le miroir sur le dos en faisant des noeuds un peu partout aléatoirement.
Le souci avec les arbres l'hiver, c'est qu'ils sont assez peu réceptifs. Il eut beau se concentrer autant qu'il le put, l'arbre dormait. Il tiendrait si Fred grimpait dessus, mais Mu...
Autant faire grimper une armoire à glace sur un globe en cristal.
- Je passe premier. Tu monteras à l'échelle de corde.
Celle-là il pourrait l'ensorceler. C'était un bête objet, pas besoin de grande magie, pas besoin que ça tienne longtemps.
Frédéric grimpa à son arbre, jusqu'en haut du muret lequel était hérissé de piques ce qui l'arrangeait bien. Un regard en bas lui apprit que l'autre côté était plein de buissons, et pas une lumière à l'horizon - sinon celles du château. Du côté de Mu par contre, on entendait des pas.
Il fixa l'échelle à une des piques, la fit tomber le long tu mur et marmonna un instant dans ses dents en fermant les yeux puis il appela le chinois.
- C'est bon monte. Dépêches-toi y'a quelqu'un qui rapplique.
Voir Mu grimper à moitié sur l'arbre, à moitié sur l'échelle de corde, avec le miroir se balançant dangereusement de gauche à droite serait une image qu'il garderait toute sa vie. Il en aurait bien ri s'il n'y avaient eu ces bruits de pas.
Quand Mu l'eut rejoint au dessus, ils firent passer l'échelle de l'autre côté et descendirent. Fred sortit alors sa lampe à huile et l'alluma doucement, à l'abris d'un buisson. La flamme qu'elle émettait était verte, à peine visible, mais éclairait assez bien le chemin autour d'eux ; pas à plus de deux mètres mais ça pourrait suffire à leur éviter de marcher dans les trous. Lançant un regard à Mu, il murmura :
- C'est pas magique. C'est juste des produits.
Avant de partir, Fred retint l'homme de ménage et fit un décompte avec ses doigts.
4...3...2...
L'échelle de corde tomba lourdement au sol, le noeud qui l'avait maintenue à la pique s'était consumé doucement. Un truc d'alchimie que Lenny lui avait appris pour un de ses tours.
- Bon, c'est pas où maint'nant ?
Mary était toujours au dos de Mu.
- On la laisse accrochée ? Ce s'ra ptêtre plus pratique... t'as l'impression qu'ça tient ?

Mais alors des pas se firent entendre aussi de leur côté, sur du gravier, et Fred ramassa précipitamment la corde. Avec horreur, il comprit que les gardes de ce côté-ci et de l'autre allaient passer chacun dans son sens, en même temps.

Youpla:
 

_________________
Freddy parle en #cc6633.


Voir le profil de l'utilisateur
Mu Zhongxian
Le fidèle immortel de bois
avatar

Messages : 36
Date d'inscription : 12/11/2016

MessageSujet: Re: Un Noël en mission [ft Frédéric et Mary]   Ven 15 Sep - 22:06

Aïe aïe aïe. Un chouïa stressé, Mu chercha quelque chose, un buisson, un arbre, un morceau de mur, n'importe quoi qui aurait pu les cacher, lui et ses compagnons. Mais, comme si sa carrure et la taille du miroir n'était pas un handicap suffisant, il fallait que les abords du palais soient complètement lisses et propres, sans aucun petit morceau de feuillage, aucun petit buisson qui ne dépassait. Non, décidément, cette histoire ne disait rien qui vaille. Un instant, Mu envisagea de pousser Frédéric sur le chemin des gardes pour faire diversion ; mais en dehors du fait que ce n'était pas très malin parce que lui et son paquetage était définitivement bien plus visible que le petit mage, l'acte aurait été complètement lâche et déloyal. Pas vraiment ses valeurs. L'idée fut abandonnée aussi vite qu'elle lui était venue.

Bon, il avait bien une solution. Il aurait préféré ne pas en arriver là parce que ça cassait tous ses beaux plans de surprises, mais après tout, au point où ils en étaient, c'était certainement nécessaire. Il se racla la gorge.

-Hum, Mary ?

Du bout des doigts, il  frotta un morceau du cadre  du miroir, passant à travers les diverses couches de protection en tissu. Sans s'en rendre compte, et comme toujours quand il parlait à Mary, il avait adopté le chinois.

-On a peut-être un souci pour heu... Entrer. Tu crois que tu pourrais distraire les personnes qui arrivent le temps que l'on trouve une entrée ? Y'a plein de fenêtres partout... Mais va pas trop explorer, reprit-il vivement, c'est toujours une surprise.

En silence, il se plaqua ensuite dans un coin d'ombre, emmenant Frédéric avec lui. Heureusement, il faut croire que Mary réussit à peu près à les distraire. A part un garde qui passa précipitamment devant eux, appelé par con collègue, personne ne vint les déranger. Très bien. Plus de peur que de mal, bien qu'étrangement, son corps d'humain soit assaillit de petits tremblements étranges. Décidant de remettre à plus tard ses questionnements sur le fonctionnement des émotions humaines, il reprit sa route.

Bon, Mu n'était pas très sûr que ce qu'il venait de faire était tout à fait dans les règles. Il ne comprenait pas trop pourquoi, mais il semblerait que les créatures non humaines ne se montrent pas trop, habituellement. En fait, elles passaient la plupart de leur temps cachées. Il faut croire que leur présence dérangeait les humains. Tout de même, n'étais-ce pas un peu ingrat ? Pour le mage, ok, mais Mary avait été largement exploitée par les humains, et lui était censé garder leur âmes après leur mort. Ce n'est pas comme s'ils étaient complètement inutiles non plus. Enfin, de toute façon, il aurait bien le temps d'y penser plus tard. Ce n'est pas comme si les gardes allaient avoir des preuves à apporter à leur histoire, s'ils décidaient de la raconter. Un reflet, ça ne reste pas. Ça ne devrait pas poser trop de problème.

Le plus discrètement possible, Mu se mit à longer le mur, trottinant  sans un mot à la recherche d'une entrée. Il s'arrêta à la première porte venue et, tapotant l'épaule de Frédéric, la lui désigna.

-C'est fermé... tu peux faire quelque chose ?

Il hésita un moment, cherchant dans sa mémoire le mot qui lui manquait.

-Merci ? Heu non... S'il-te-plaît ?

Une ellypse plus tard et les voici entrés. Mu referma tout doucement la porte derrière eux avec un soupir de soulagement. A mi-voix, il demanda :

-Tu fermes de nouveau les yeux, Mary ?

Un frisson lui parcouru le dos quand il entendit sa voix résonner le long des couloirs vides. Il respira profondément, et sortit de sa poche la carte qu'il avait pris soin de ne pas remettre au fond de son sac. Il regarda autour de lui. Très bien, c'était compliqué de se repérer sans le moindre point de repère, mais il savait à peu près ce qu'il cherchait : des escaliers. Il transmis l'information à Frédéric, et prit une direction au hasard en espérant tomber sur un point de repère valable. Regardant vivement autour de lui, il marmonnait dans sa barbe deux trois mots en chinois, se rassurant lui-même tandis qu'il essayait de se repérer de nuit dans les grandes salles du palais.

Pourvu que Mary n'ait pas compris ce qu'il voulait faire. Enfin, elle n'était sûrement pas au fait de tous les grands palais du coin, ni de leur particularités, et elle n'avait certainement pas exploré tout le bâtiment, mais on ne sait jamais. Celui-ci avait l'air vraiment connu. C'était tellement grand. Pourvu que ça lui plaise.

Le stress commençait tout doucement à monter tandis qu'il entamait l'ascension des premiers escaliers croisés. Direction la galerie.
Petit souci historique:
 
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé



MessageSujet: Re: Un Noël en mission [ft Frédéric et Mary]   

 

Un Noël en mission [ft Frédéric et Mary]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Rapport : Mission de bataille à 1500 points ork vs tyty
» Première mission
» Une mission pour changer la face d'Haïti !
» Libellé de la lettre officielle de démission du Commissaire Claudy Gassant
» Ordre de Mission

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Cabaret du Lost Paradise - Forum RPG :: Le Paris du quotidien :: Périphérie parisienne-