Aller en haut
Aller en bas
Neige

Cabaret du Lost Paradise - Forum RPG

Forum RPG fantastique - Au cœur de Paris, durant la fin du XIXe siècle, un cabaret est au centre de toutes les discussions. Lycanthropes, vampires, démons, gorgones… Des employés peu communs pour un public scandaleusement humain.

Partagez | 
 

 Et ton esprit papillonne, autant que tes cils pour nous plaire ▬ Louise - Innocence [UC]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Louise Fournier
avatar

Messages : 1
Date d'inscription : 04/02/2017

MessageSujet: Et ton esprit papillonne, autant que tes cils pour nous plaire ▬ Louise - Innocence [UC]   Sam 4 Fév - 22:54

Présentation, Lost ParadiseOC by Kuvshinov-Ilya

Louise Fournier

L’esprit qui s’éparpille

    Nom d'artiste : Innocence
    Surnom(s): Lou, Inno, deux mains gauches, tête en l’air … Le choix est vaste.
    ge (en apparence) : La vingtaine
    Sexe : C’est une demoiselle
    Nationalité : Française
    Orientation sexuelle : Demisexuelle. Qu’importe le genre tant que tu aimes. vraiment.
    Race : Sylphide
    Métier : Acrobate ▬ rubans
    Taille : Un petit mètre 57
    Poids : 50 kg tout au plus

Autre chose ?

You look like…

Corps frêle aux mouvements aériens;

La démarche aérienne tu avances sur la scène, un sourire distrait jouant sur tes lèvres rosées. Un pas après l’autre, tu rejoins le centre des planches, attrape d’une main pâle le ruban, tes longs doigts se refermant sur la fabrique avec une fermeté rendue nécessaire par l’exercice que tu t'apprête à accomplir. Ta tenue d’émeraude brille sous les projecteurs, contrastant avec tes boucles acajou piquées de roses blanches aussi artificielles que l’apparente simplicité avec laquelle tes membres se nouent et se dénouent autour du tissu, tes mouvements fluides accaparants l’attention du public qui retient son souffle. Tes muscles fins, qui se devinent à peine sur ton corps frêle de jeune demoiselle, sont tous mis au travail tandis que tu exerces tes acrobaties avec une précision que tu ne dois qu’aux nombreux entraînements.
Ici, dans le cocon fluide de tes rubans, tu voles sous forme humaine. Telle la brise qui te porte quand ton organisme est principalement fait de l’air le plus pur, les morceaux de textiles te soutiennent hors de portée de l’influence de la gravité. Tes gestes légers rappellent la simplicité avec laquelle le vent te fait virevolter et c’est surement ce qui explique pourquoi les clients de l’établissement peinent à détourner les yeux de ta silhouette délicate, qui se meut dans ces draps argentés.
Ton numéro fini, tes orteils retrouvent le sol ferme du parquet de la scène, ton torse aux formes délicatement féminines se soulevant sous l’effort de ta respiration, rendue plus rapide par les mouvements sportifs que ton corps vient d’effectuer. Tu salues la salle du cabaret d’un mouvement de bras élégant et d’un sourire en coin joueur, avant de disparaître à nouveau dans l’ambiance feutrée qui se dissimule derrière le rideau.
Entourée de nouveaux de tes collègues Légendaires, tu échanges quelques mots, compliments et encouragements, remerciements murmurés entre deux numéros, glissés furtivement avant de te changer, substituant à ta tenue de scène une robe mi-longues aux reflets irisés, rappelant le vert de jade de tes yeux. De ton pas léger, tu rejoins la salle principale, offrant sourires charmeurs et clin d’œil amusés à ceux qui associent tes courtes boucles écarlates aux mèches qui se mêlaient, quelques minutes auparavant encore, au tissu que le personnel de l’établissement se hâte de débarrasser pour préparer le prochain numéro. Tu te hisses sur un des tabourets du bar, ta petite taille te donnant presque l’illusion d’être une enfant alors que tes petons ne frôlent pas le sol ; ta voix aux intonations chantantes commande un jus de pomme, d’un accent breton, presque entièrement couvert par la vie parisienne, le choix n’aidant pas à ton aspect mature. Et tu récupères ton verre, tes ongles joliment limés prenant à garde à ne pas effleurer la main du barman alors que tu attrapes ton dû, ton attention s’éparpillant, voguant de client en client, se perdant sur la scène dans ce regard vague qui semble représenter ton trait caractéristique, à en écouter les ragots du Lost Paradise.
Parce qu’après tout, tu restes une gamine perdue dans ses songes.


You are…

Esprit ephémère, attention virevoltante;

Distraite. Voilà sans doute le premier trait de caractère que l’on observe chez toi. Comme ton corps qui s’envole sous la brise ou virevolte entre tes rubans, ton esprit se laisse emporter par tout ce qui peut l’attirer, papillonnant entre les conversations des clients, les mouvements incessants des employés du cabarets, les spectacles, le vents dans les branches et les changements d’intensité de la lumière des soleils tandis qu’il se laisse caresser par le passage des nuages. C’est à croire que tant qu’elle n’a pas de point fixe auquel il lui est nécessaire de rester attaché, ton attention ne peut s’empêcher de voguer. Combien de fois t’a-t-on retrouvée à errer dans les interminables couloirs du Lost Paradise, ton visage exprimant l’air absent de celui qui s’est perdu dans ses pensées ?
Derrière ce voile d’inconstance, on retrouve pourtant une jeune femme extrêmement passionnée, tout particulièrement dès que cela concerne ton métier. N’importe qui ayant fait l’erreur une fois apprendra à ne pas te lancer sur le sujet de tes spectacles s’il n’a pas une bonne demi-heure d’attention à accorder, ou une bonne excuse pour couper court à ta logorrhée, une fois la machine enclenchée. Impossible également de t’extirper d’une conversation que tu as jugée fascinante, à moins de disposer d’un très bon argumentaire. Sans compter le fait que tu as gardé de l’enfance cette capacité à s’émerveiller de tout : la neige qui s’amoncèle sur le trottoire, les pluies de pétales provoqués par un courant d’air un peu violent, le tour de passe-passe d’un magicien, les mouvements des danseuses sur la scène du cabaret … Un rien suffit à faire s’illuminer ton regard d’une joie enfantine.
Patiente et curieuse, infiniment attentive s’il s’agit du bien être de tes proches, il t’arrives aussi d’être capable de te taire et d’écouter. Pour en apprendre davantage ou te faire l’oreille attentive dont un ami à besoin, tu sais calmer ton effervescence et ton insouciance naturelle, l’espace de quelques instants, pour devenir la jeune femme prévenante que connaissent ceux qui ont réussi à t’approcher assez.
Ce qui n’est pas si simple qu’il n’y paraît. Si tu semble naïve et facilement abordable, sans doute parce que tu dois l’être un peu, au fond, tu es aussi terriblement méfiante. Tu pars du principe que chacun au droit au bénéfice du doute, mais préfères tout de même garder une certaine distance jusqu’à ce que l’on te prouve que tu as raison d’accorder ta confiance. Si tu es prête à te laisser approcher, les choses doivent cependant se faire à ton rythme, au risque, dans le cas contraire, de te voir fuir, comme un oiseau dont on se serait rapproché un peu trop vite. Tu n’as aucun mal à former des relations de surface, mais il faut du temps et de la patience pour arriver à se creuser une place définitive dans ton coeur.
Parce que tu vis très mal la trahison. Amicalement aussi bien que sentimentalement, l’abandon et la tromperie sont autant de plaies béantes dans ton palpitant, te blessant particulièrement et prenant un temps interminable à cicatriser. Alors tu filtres, pour éviter de risquer de laisser à quelqu’un le pouvoir de faire de toi un être partagé entre chagrin et rancune, ton pardon étant encore plus difficile à obtenir que ta confiance, pour ne pas dire inatteignable. Une prise de décision radicale, dont l’intransigeance n'est pas réellement étonnante lorsque l'on sait à quel point tu sais être butée dès qu’un sujet te touche personnellement, ou simplement que tu es persuadée d’avoir raison - ce qui n’arrive pas si rarement que ça.
[Done ▬ En correction]


Once upon a time…

Phrase de votre choix;

Miroir mon beau miroir… Raconte moi ton histoire… (En 500 mots minimum)



Sous le masque

Kinda lost in my own mind;

    Surnom(s) : Inno ou Lou seront très bien ♥
    Âge : 22 ans
    Expérience en RP : 10 belles années, je commence à prendre le coup de main disons !
    Avis/Suggestions/Questions concernant le forum : C’est joli tout plein chez vous ! Et le contexte est sypathiquement plutôt très intéressant
    Comment avez vous connu le forum ? J’ai vogué. De top site en top site en top site en … ET POUF vous voilà, me voilà, nous voilà
    Avez vous lu le règlement ? Non. JOKE. « Dévoré par un lycan qui avait un petit creux »


Dernière édition par Louise Fournier le Ven 10 Fév - 14:33, édité 8 fois
Voir le profil de l'utilisateur
Ester Jones
Apprentie photographe
avatar

Messages : 88
Date d'inscription : 26/12/2014
Age : 24
Localisation : Derrière un flash !

MessageSujet: Re: Et ton esprit papillonne, autant que tes cils pour nous plaire ▬ Louise - Innocence [UC]   Dim 5 Fév - 11:39

Bonjour jolie demoiselle !
Et surtout bienvenue parmi nouuus ^o^ !

J'aime beaucoup le début de ta fiche ! Bon courage pour la suite !

_________________
Piou ?:
 
Voir le profil de l'utilisateur
Nathanaël Cartier
† Prêtre Gourmand †
avatar

Messages : 965
Date d'inscription : 06/10/2012
Localisation : Au cabaret ou dans une sombre ruelle, sans doute. Ou peut-être à l'église, à vous de me trouver !

MessageSujet: Re: Et ton esprit papillonne, autant que tes cils pour nous plaire ▬ Louise - Innocence [UC]   Mar 7 Fév - 0:15

Bienvenue, miss ! ^.^

_________________


Voir le profil de l'utilisateur
Edward White
l Dans l'ombre du loup l BIG BOSS l
avatar

Messages : 1771
Date d'inscription : 21/12/2010
Localisation : Glande derrière son bureau au lieu de faire sa paperasse.

MessageSujet: Re: Et ton esprit papillonne, autant que tes cils pour nous plaire ▬ Louise - Innocence [UC]   Ven 14 Avr - 21:37

Coucou Louise !

Ça va ? Je viens aux nouvelles pour ta fiche. Penses-tu pouvoir la poursuivre ?
As-tu des questions pour te permettre d'avancer ?
Voir le profil de l'utilisateur https://68.media.tumblr.com/db977b65799651a608e5ac19d12de37a/tum En ligne
Contenu sponsorisé



MessageSujet: Re: Et ton esprit papillonne, autant que tes cils pour nous plaire ▬ Louise - Innocence [UC]   

 

Et ton esprit papillonne, autant que tes cils pour nous plaire ▬ Louise - Innocence [UC]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» La Monade : ou comment se torturer l'esprit avec Leibniz
» « Comment en suis - je arrivé là ? » ; Esprit de la Nuit & Petite Utopie
» « Timide ne veut pas dire simple d'esprit. »
» Esprit Servant de l'anneau
» Esprit Démoniaque || MANQUE LE KIT

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Cabaret du Lost Paradise - Forum RPG :: Avant d'entrer au Lost Paradise :: Papiers d'inscription-