Aller en haut
Aller en bas
Neige

Cabaret du Lost Paradise - Forum RPG

Forum RPG fantastique - Au cœur de Paris, durant la fin du XIXe siècle, un cabaret est au centre de toutes les discussions. Lycanthropes, vampires, démons, gorgones… Des employés peu communs pour un public scandaleusement humain.

Partagez | 
 

 Juin 2017 : Colles de soleil

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Edward White
l Dans l'ombre du loup l BIG BOSS l
avatar

Messages : 1767
Date d'inscription : 21/12/2010
Localisation : Glande derrière son bureau au lieu de faire sa paperasse.

MessageSujet: Juin 2017 : Colles de soleil   Mer 28 Juin - 21:04

Questions du mois de juin


Question au rôliste 1 - Votre perso a t-il évolué comme vous l’envisagiez ?

Question à sa muse2 -  Quelque chose qui lui paraît incongru ?

3 - Quelqu'un ou quelque chose dont il ou elle avait très peur petit ?
Voir le profil de l'utilisateur https://68.media.tumblr.com/db977b65799651a608e5ac19d12de37a/tum
Edward White
l Dans l'ombre du loup l BIG BOSS l
avatar

Messages : 1767
Date d'inscription : 21/12/2010
Localisation : Glande derrière son bureau au lieu de faire sa paperasse.

MessageSujet: Re: Juin 2017 : Colles de soleil   Dim 27 Aoû - 11:06

1 - Votre perso a t-il évolué comme vous l’envisagiez ?

Je pense qu'Andréa a pas mal grandi. J'essaie, au fur et à mesure des RPs, de le rendre un peu plus sûr de lui sans pour autant casser l'innocence de son personnage. Il a vécu pas mal d'aventures rocambolesques et j'espère qu'il en verra d'autres encore où il pourra davantage se révéler !
Pour Edward c'est un peu plus compliqué. Pour l'instant je n'ai pas réussi à développer une relation solide pour son personnage autre que celle qu'il peut avoir avec Dolores. Sa progression est plus « douloureuse », mais je crois que ça lui correspond, alors ça me va pour l'instant o/

2 -  Quelque chose qui lui paraît incongru ?

Une très grande partie des coutumes humaines paraissent totalement farfelues à Edward. Par exemple, il ne comprend pas qu'on ait besoin d'un papier pour se déclarer un amour éternel et les secrets de séductions des humains sont, tout bonnement, d'une complexité affligeante. Il s'en accommode sans trop avoir le choix, mais n'en pense pas moins.

Le monde des Légendaires est encore nouveau pour Andréa qui découvre tous les jours de nouvelles choses. Cependant, même s'il essaie de moins s'en étonner, certains jeux de ses collègues l'ont laissé particulièrement perplexe. Le dernier en date ? Un jeu de balles organisé dans les couloirs du dortoir entre un Golem et un Dullahan. C'était la tête de ce dernier qui servait de ballon ! Les deux participants invitèrent le louveteau à jouer avec eux, mais Andréa refusa, peu à l'aise avec l'idée de jeter la tête de quelqu'un en l'air. Qui pourrait l'en blâmer ?

3 - Quelqu'un ou quelque chose dont il ou elle avait très peur petit ?

Son père. Edward a très vite appris à le redouter. En dehors de ça, il avait également très peur des espaces clos et ne supportait pas d'être enfermé dans sa chambre en guise de punition. En dehors de ça, Edward était un garçon casse-cou qui s'écharnait à surmonter ses appréhensions. Celle qu'il mit le plus longtemps à dépasser fut sans aucun doute sa frousse de la Grotte des Perdus. Une caverne interminable qui serpentait au travers de la montagne. On racontait que, lorsque l'on avait la folie de s'y engouffrer assez profondément, les soupirs des personnes égarées se faisaient clairement entendre dans le noir d'encre des lieux.

Petit, Andréa avait très peur d'un vieil ermite du village. L'homme vivait reclus vers les alpages, mais descendait régulièrement se réapprovisionner auprès habitants les plus généreux. Une barbe longue et hirsute dévorait son visage coloré par le soleil, de gros sourcils épais et constamment froncés cachaient ses yeux perçants. Toujours vêtu d'un manteau en peau de renard ou de lapin, il était le « Croquemitaine » censé dévorer les enfants indisciplinés. Lorsque l'homme venait frapper chez lui, Andréa filait se cacher derrière les meubles et les appels de ses parents n'y changeaient rien. En grandissant il découvrit que l’ermite ne dévorait pas les marmots et qu'il savait tailler des sifflets dans le bois de noisetier comme personne, si bien que le jeune garçon finit par lui rendre régulièrement visite et s'en fit un ami.
Voir le profil de l'utilisateur https://68.media.tumblr.com/db977b65799651a608e5ac19d12de37a/tum
Frédéric Lenoir
(Fried) Fish Master
avatar

Messages : 404
Date d'inscription : 08/10/2013
Age : 26

MessageSujet: Re: Juin 2017 : Colles de soleil   Dim 3 Sep - 23:37

Question au rôliste
1 - Votre perso a t-il évolué comme vous l’envisagiez ?
Non.
A mon arrivée je pensais naïvement que Morgan trouverait preneur rapidement, qu'on pourrait faire évoluer nos persos en parallèle, et relativement rapidement. Autant dire que je me fourvoyais grave.
(COMMENT ÇA le monde entier n'est pas aussi emballé par ce merveilleux duo de prédéfinis que moi ? HONTE AU MONDE !)
Fred n'évolue que depuis peu, je dirais, et au compte goutte. Mais ça me va. J'ai seulement compris récemment que je pouvais faire évoluer Fred sans me soucier de Morgan et j'ai trop d'idées saugrenues ; il ne vaut mieux pas les appliquer toutes d'un coup.
D'autant plus que le temps file moins vite au cabaret : ça fait 3 ans que je joue IRL et Fred n'a grandi que d'un an. Il ne peut pas avoir changé du tout au tout.

Question à sa muse
2 - Quelque chose qui lui paraît incongru ?
La longueur des cheveux du patron.
Les costumes de Morgan.
L'intérêt des gens pour la mode en général et la mode parisienne en particulier. Le manque de pragmatisme de la plupart des moeurs nobles/bourgeoises Parisiennes.

3 - Quelqu'un ou quelque chose dont il ou elle avait très peur petit ?
Le Sibara. *frissonne*

_________________
Freddy parle en #cc6633.


Voir le profil de l'utilisateur
Aldrick Voelsungen
Man & Wolf : I'm armed
avatar

Messages : 1794
Date d'inscription : 02/06/2012
Age : 29
Localisation : Pas si loin de vous...

MessageSujet: Re: Juin 2017 : Colles de soleil   Mer 4 Oct - 14:26

Question au rôliste

1 - Votre perso a t-il évolué comme vous l’envisagiez ?

Oui et non.
Oui parce que je pense qu'Aldrick a eu une évolution progressive et en accord avec 80% de ce qui avait fais de lui le loup qu'il est, sa haine envers Edward, son attachement pour Andréa, ses amis Valentine et Nathanaël avec lesquels il a parfois du mal à communiquer malgré son attachement pour eux, ses collègues et sa famille plus développée que je ne l'avais imaginé. En plus de toutes les rencontres qu'il a fait, même superficiellement pour l'heure. Ça n'a pas été aussi rapide que ce que je souhaitais, mais je pense qu'il a quand même plutôt bien évolué.

Non parce qu'il a perdu aussi un peu de ce qui faisait originellement le challenge de prendre ce prédéfini : Aldrick n'est pas un personnage aussi colérique qu'il aurait dû l'être. Je savais que ce ne serait pas quelque chose d'évident pour moi de jouer un personnage avec ce trait de caractère marqué, pourtant je ne pensais pas que je l'effacerais autant. S'il ressort un peu à travers ses heurts avec Edward, je crois que je serai bien en peine de prononcer ce trait de caractère aujourd'hui dans d'autres circonstances.
Je regrette aussi de ne toujours pas avoir donné lieu au fameux "rp révélation", avec Nath et Val, mais j'ai bon espoir tout de même d'arriver à la caser un jour s'ils sont toujours d'accords pour le faire.

Question à sa muse

2 - Quelque chose qui lui paraît incongru ?

La frénésie des dames pour un vêtement est pour le moins l'une des choses qui laisse le plus Aldrick perplexe. Car s'il peut concevoir qu'on y apporte un vif intérêt, il ne voit pas bien en quoi le fait d'en posséder des tonnes au moment même de leur sortie en boutique est primordial. On lui a parlé de bonheur incroyable, mais il a eu beau s'y adonner un temps en achetant des vêtements, il n'est pas parvenu à cette conclusion. Cela dit il a du mal à concevoir aussi qu'on puisse ne pas aimer le chocolat, mais ça ne le tracasse pas : ça en fait plus pour lui.

3 - Quelqu'un ou quelque chose dont il ou elle avait très peur petit ?

Aldrick ne s'en souviens pas, mais plus jeune, il n'était vraiment pas fan des épouvantails. Particulièrement ceux avec une tête de citrouille pour Halloween. Probablement qu'il n'aimait leurs sourires figés, encore moins leurs formes squelettiques, sans parler de leurs voix d'outre tombe. Même s'il ne s'agissait pour ces dernières que de la plaisanterie des plus âgés pour éviter qu'il ne coure partout dans leurs champs.

_________________
« C'est incroyable : le nombre de mensonges qui sonnent comme une vérité
et le nombre de vérités qui sonnent comme un mensonge... »



 
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé



MessageSujet: Re: Juin 2017 : Colles de soleil   

 

Juin 2017 : Colles de soleil

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» [Vote] LP du Mois de Juin 2017
» Gazette Viénot janvier 2016
» Qui a la meilleure division féminine ?
» Lundi 20 juin
» Fatal 4 Way - 20 juin 2010 (Résultats)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Cabaret du Lost Paradise - Forum RPG :: Cabinet des curiosités :: Agités du clavier :: Un mois, trois colles-